(Publicité)
 

27/01/2014

GRÈVE

La CNSD veut faire pression pour engager une réforme dentaire

Pour protester contre le blocage de la valeur des actes opposables et obtenir enfin la mise en route d’une réforme dentaire, la CNSD appelle à une grève des cabinets le lundi 3 février suivie d’un blocage de la télétransmission jusqu’au 8 février.

« Aujourd’hui tout le monde nous écoute, admet qu’il faut faire quelque chose, mais on ne sent pas de volonté des décideurs de nous soutenir », regrette la présidente de la CNSD Catherine Mojaïsky, qui demande un doublement des tarifs des actes opposables.
A ceux qui s’étonnent d’une telle démarche menée après la signature de deux avenants, Catherine Mojaïsky répond que la CNSD a d’abord cherché « à obtenir le plus possible » par la négociation, avec en particulier la mise en place de la CCAM, avant d’engager cette nouvelle étape.  
Mais comment doubler les soins alors que l’assurance maladie obligatoire (AMO) n’en a plus les moyens ? Plusieurs pistes sont envisagées dans le cadre d’une négociation tripartite avec les complémentaires qui seraient prêtes à augmenter leur participation : une augmentation du ticket modérateur, une autorisation des dépassements plafonnés, ou encore la sortie d’une partie de l’activité dentaire (par ex la prothèse) du champs de l’assurance maladie obligatoire.

ACD

Réagir à l'actualité

Pseudo :

Suivez-nous


(Publicité)


La lettre d'info

Recevez la lettre d'info du
chirurgien-dentiste

Et la newsletter de la revue Clinic
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...