(Publicité)
 

12/11/2014

LE CLESI (EX-PESSOA)

Les cours continuent...

Malgré le jugement du TGI de Toulon le 18 septembre qui exigeait la fermeture immédiate des établissements du CLESI, les cours continuent. Au motif de risque financier et social, la Cour d’Appel d’Aix en Provence saisie en référé a en effet rendu le 30 octobre une ordonnance stoppant provisoirement l’exécution du jugement, informe l’UJCD.

Le CLESI peut donc continuer à enseigner en attendant que l’appel déposé par son président, Bruno Ravaz soit jugé sur le fond, en mai prochain !
Selon l’UJCD, le CLESI qui ne remplit toujours pas les conditions requises pour dispenser un enseignement sur le territoire français, doit désormais franchir trois obstacles. D’ici au 21 décembre, il doit signer des conventions avec des établissements de santé et au moins une université dans l’Union Européenne. Il doit ensuite gagner devant la cour d’Appel en mai prochain. Mais Le Clesi doit aussi faire valider les enseignements dispensés « jusqu’à l’hypothétique devenir de cet établissement ». L’UJCD affirme que si Le Clesi devait fermer, le ministère a affirmé qu’il « s’opposerait à toute passerelle avec une filière relevant du numerus clausus de santé, dans une université française diplomante ».
Pour l’UJCD donc, « le combat continue » sur le « long chemin encore à parcourir » pour obtenir la fermeture du Clesi.

ACD

Les dernières réactions

  • 15/02/2016 à 17:45
    lomiran
    alerter
    Et après on s'étonne qu'il n'y ait pas assez de dentistes en France....

Réagir à l'actualité

Pseudo :

Suivez-nous

(Publicité)


La lettre d'info

Recevez la lettre d'info du
chirurgien-dentiste

Et la newsletter de la revue Clinic
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...