(Publicité)
 
Peuplier en fleurs

Peuplier en fleurs.

14/03/2017

De l'aspirine dans le tartre de l'homme de Néandertal

Paléoanthropologie

Dans un article de la revue Nature publié fin janvier, les auteurs décrivent le séquençage de l’ADN de 5 relevés de plaque dentaire calcifiée d’hommes de Néandertal.

Pour ceux originaires de la grotte de Spy (Belgique), le tartre révèle que le régime néandertalien était majoritairement à base de viande et incluait du rhinocéros laineux et du mouflon, caractéristiques d’un environnement de steppe. Par contraste, aucune trace de viande n’a été détectée dans le régime alimentaire des Neandertal de la grotte d’El Sidron, en Espagne : celui-ci incluait des champignons, des pommes de pin et de la mousse, ce qui indique un environnement forestier.

De plus, des preuves d’automédication ont été détectées chez un individu de la grotte espagnole qui souffrait d’un abcès dentaire et d’une maladie gastro-intestinale chronique (Enterocytozoon bieneusi). Les chercheurs ont constaté qu’il avait consommé du peuplier, qui contient de l’acide salicylique et une moisissure, du Penicillium, antibiotique naturel.

Cette étude rapporte ainsi que l'analyse du tartre préhistorique permet d'affiner la connaissance que nous avons des modes de vie des ancêtres de l'homme moderne.

Véronique Seignard

Les dernières réactions

  • 23/03/2017 à 09:37
    JPF
    alerter
    C'est évidemment intéressant. Il faut ajouter que l’acide acétylsalicylique est extrait de la feuille de saule comme son nom l'indique et l'homme de Neandertal en mangeait certainement en plus du peuplier qui en contient beaucoup moins.
    Amitiés.

Réagir à l'actualité

Pseudo :

Suivez-nous


(Publicité)


La lettre d'info

Recevez la lettre d'info du
chirurgien-dentiste

Et la newsletter de la revue Clinic
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...