(Publicité)
 
Carton rouge pour le chirurgien-dentiste

Carton rouge pour le chirurgien-dentiste.

16/06/2017

10 000 euros d'amende pour avoir refusé l'accès du patient à son dossier

La sanction de la CNIL à un cabinet dentaire

La CNIL a donné une amende de 10 000 € à un cabinet dentaire qui refusait l’accès d’un ancien patient à son dossier. Malgré plusieurs demandes effectuées par cette Commission puis une mise en demeure, le chirurgien-dentiste n’a fait aucune réponse.

Le chirurgien-dentiste n’a pas non plus coopéré avec les services de la Commission qui le lui demandaient. La CNIL a considéré qu’il y avait manquement au droit d’accès du patient prévu par la loi et que « les obligations déontologiques auxquelles sont soumises les professions médicales, notamment celles liées au secret médical » ne pouvaient justifier ce refus. De plus, le praticien a « méconnu son obligation de coopération avec la CNIL ».

Chaque année, indique la Commission, la CNIL reçoit un nombre significatif de plaintes concernant le droit d’accès à un dossier médical dont près de la moitié concernent des médecins libéraux. En rendant publique sa décision, la CNIL a souhaité rappeler aux patients leurs droits et aux professionnels de santé leurs obligations. Elle rappelle quelques règles en la matière. Les données de santé peuvent être communiquées directement à la personne ou, si elle le souhaite, à un médecin qu’elle aura préalablement désigné. La communication du dossier médical doit être faite au plus tard dans les 48 h à 8 jours suivant la demande. Si les informations remontent à plus de cinq ans, le délai est porté à 2 mois.

Anne-Chantal de Divonne

Réagir à l'actualité

Pseudo :

Suivez-nous


(Publicité)


La lettre d'info

Recevez la lettre d'info du
chirurgien-dentiste

Et la newsletter de la revue Clinic
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...