(Publicité)
 
Prépas privées dentaires - Reportage F2

Sur France 2, le 2 novembre dernier, un reportage a cristallisé la contestation étudiante : non, les prépas privées ne sont pas le seul moyen d'entrer en PACES.

09/11/2017

Prépas privées : Un reportage de France 2 contesté

Formation

L’Union nationale des étudiants en chirurgie dentaire proteste contre l’émission de France 2 consacrée à la préparation aux concours des études de santé par des écoles privées. Les étudiants lui reprochent de ne pas avoir mentionné le tutorat, seule méthode de préparation reconnue et efficace.

À l’instar des associations d’étudiants en pharmacie (ANEPF), en kinésithérapie (FNEK), en médecine (ANEMF), et des Étudiants Sages-Femmes (ANESF), l’Union nationale des étudiants en chirurgie-dentaire (UNECD) dénoncent le traitement de l’information par France 2 dans un reportage diffusé le 2 novembre dernier.
Sous le titre « Les prépas privées favorisent-elles la sélection par l’argent ? », la chaîne nationale fait la part belle aux écoles privées qui préparent les étudiants aux concours de santé sans mentionner l’existence du tutorat. Pourtant, comme le soulignent les cinq fédérations de santé issues de la PACES (première année commune aux études de santé) et des expérimentations PACES, « les tutorats d’étudiants sont depuis des années reconnus par les acteurs institutionnels en tant que seule préparation efficace ». Contrairement à ce qu’affirme le reportage « les onéreuses “prépas privées” ne sont pas le seul moyen de réussir son année, ni le plus performant », affirment les étudiants.
Les associations d’étudiants en santé rappellent que 47 000 étudiants de PACES sont suivis dans 37 tutorats implantés en France métropolitaine, soit un dans chaque Unité de Formation et de Recherche (UFR), et ce, pour un prix moyen très faible par année, « pouvant aller jusqu’à la gratuité dans bon nombre de tutorats ».
De plus, ils en relèvent l’aspect pédagogique et formateur : « ces tutorats, accessibles à tous de par leur coût, misent sur un compagnonnage et sur l'apprentissage par les pairs pour mener à la réussite d’un grand nombre d’étudiants en PACES. La qualité de cette prise en charge pédagogique, méthodologique et psychologique dans un contexte d’interprofessionnalité est un réel vecteur de réussite et d’égalité des chances, aussi bien pour les étudiants de PACES que pour les tuteurs ». Sans oublier que la qualité du travail effectué par les tutorats et les tuteurs est certifiée chaque année « par une procédure d’agrément validée par le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation ».
Aussi les étudiants demandent-ils à France 2 ainsi qu’aux autres médias de mentionner l’engagement des tutorats dans la pédagogie, l’innovation et le bien-être des étudiants. Par ailleurs, ils conseillent aux journalistes d’utiliser les termes adéquats pour désigner la première année commune aux études de santé (PACES), la première année de médecine ayant disparu depuis bientôt… dix ans !

Marie Luginsland

Réagir à l'actualité

Pseudo :

Suivez-nous


(Publicité)


La lettre d'info

Recevez la lettre d'info du
chirurgien-dentiste

Et la newsletter de la revue Clinic
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...