(Publicité)
 

05/03/2018

SERVICE SANITAIRE

Les étudiants en santé « vigilants » sur les conditions de mise en œuvre

« Ne bâclons pas un projet ambitieux », a réagi la Fage, l’association des étudiants en santé à laquelle fait partie l’UNECD.

« Ne bâclons pas un projet ambitieux », a réagi la Fage, l’association des étudiants en santé à laquelle fait partie l’UNECD, après l’annonce de la ministre de la Santé de mettre en place le service sanitaire de six semaines (ou 3 mois à mi temps) dès la rentrée prochaine. Les étudiants ne veulent pas que la formation ou la qualité du terrain de stage souffre de la « précipitation » de la mise en application du projet. Ils demandent la poursuite de la mission de pilotage et de suivi de ce service sanitaire afin d’évaluer : sa mise en place, l’impact sur les populations, ainsi que sur la formation et le ressenti des étudiants. Les étudiants veulent aussi qu’une concertation ait lieu rapidement sur les textes réglementaires cadrant ce service sanitaire.

Anne-Chantal de Divonne

Réagir à l'actualité

Pseudo :

Suivez-nous

(Publicité)


La lettre d'info

Recevez la lettre d'info du
chirurgien-dentiste

Et la newsletter de la revue Clinic
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...