(Publicité)
 
Opticiens

12/04/2018

RAC O

Les opticiens claquent la porte

Estimant que le projet proposé par la sécurité sociale compromet la santé visuelle des Français, trois représentations d'opticiens ont décidé de quitter la table de la concertation.

Le Rac O est source de nombreuses discordes. Il suscite de nombreux points d'achopppement dans les négociations entre l'Assurance maladie et les chirurgiens-dentistes tout comme avec les opticiens, au sein de la concertation lancée par Agnès Buzyn, ministre de la santé. Leurs propositions ayant été rejetées à plusieurs reprises, le Rassemblement des opticiens de France (ROF), le Syndicat national de l’optique mutualiste (Synom) ainsi que la Fédération nationale des opticiens de France ont décidé d'interrompre ce qu'ils nomment « une fausse concertation ».
Ils dénoncent en effet des négociations au point mort, leurs contributions présentées depuis janvier dernier, « permettant une mise en œuvre rapide d’un RAC 0 de qualité, pour tous les Français, avec des efforts équilibrés de tous les acteurs, tout en améliorant l’accès aux soins visuels », ayant été ignorés des pouvoirs publics. Ces derniers s'évertuent, selon les opticiens, à imposer un projet « technocratique », « consistant essentiellement à interdire aux Français de changer leurs lunettes avant 3 ans et à baisser fortement les niveaux de couvertures des contrats responsables. Aucune disposition n’est prévue pour améliorer la prévention, l’accès aux soins ou les compétences des opticiens ». Les opticiens déplorent que ce projet soit « en contradiction avec les engagements politiques du président de la République et de la ministre de la Santé », alors même que la promesse du RAC 0 à laquelle ils n'étaient pas opposés « aurait pu donner lieu à une co-construction volontariste, ambitieuse et équilibrée, avec de vrais bénéfices pour les porteurs d’équipements correcteurs ».

Marie Luginsland

Réagir à l'actualité

Pseudo :

Suivez-nous


(Publicité)


La lettre d'info

Recevez la lettre d'info du
chirurgien-dentiste

Et la newsletter de la revue Clinic
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...