(Publicité)
 
Hypnose dentaire

06/09/2018

L’interview

Hypnose au cabinet dentaire, un livre à paraître aux éditions CdP

« L’hypnose s’intègre naturellement dans notre activité sans modifier le rythme de nos journées de travail ». Interview de l’auteur du livre L’hypnose au cabinet dentaire*, le Dr François Machat.

En quoi l’hypnose au cabinet dentaire est-elle différente de l’hypnose chez un autre spécialiste et comment vient-elle s’intégrer à votre clinique ?

François Machat** : Les techniques d’hypnose utilisées par l’ensemble des professionnels médicaux sont assez comparables. Il existe simplement une adaptation de ces techniques aux conditions du soin. Nous utilisons l’hypnose dès le premier contact téléphonique, puis régulièrement en fonction des patients. L’hypnose s’intègre naturellement dans notre activité sans modifier le rythme de nos journées de travail.

L’hypnose est-elle plus souvent utilisée pour rassurer le patient anxieux ou pour diminuer la douleur lors des soins ?

Le stress et la douleur sont le plus souvent associés. L’hypnose va agir sur les deux paramètres, nous allons utiliser un discours adapté et rassurant chez nos patients pour diminuer le stress et renforcer l’alliance thérapeutique. Nous pourrons ensuite si nécessaire utiliser l’hypnose pour diminuer la douleur en créant une analgésie hypnotique, par exemple.

En hypnose on parle de dissociation : le patient est « ailleurs » pendant le soin ; mais comment convaincre que cet état ne sera pas violemment arrêté si une douleur subvient ?

C’est une inquiétude légitime, mais, sauf exception, nous n’utilisons pas l’hypnose pour supprimer l’anesthésie, nous ne modifions pas notre séquence de soin. L’hypnose est donc un plus que nous proposons à nos patients qui pourront à tout moment communiquer avec nous, voire même - s’ils le souhaitent - interrompre d’eux même l’expérience et se retrouver ainsi dans le cadre d’un soin classique sans hypnose.

Vous insistez sur le fait que l’hypnose recentre sur le cœur du métier, à savoir la relation patient/praticien : comment cela fonctionne et en quoi est-ce essentiel ?

Pour tous les professionnels de santé c’est avant tout la relation thérapeutique qui détermine la réussite ou non d’un traitement. La principale attente de nos patients se situe au niveau de la relation de confiance qu’ils pourront établir avec leur chirurgien-dentiste. L’hypnose nous permet de créer cette alliance thérapeutique ce qui ré-humanise nos soins, simplifie nos journées de travail, limite les conflits et améliore l’ambiance entre tous les membres de l’équipe soignante !


*François Machat. L’hypnose au cabinet dentaire. Éditions CdP. Malakoff : Septembre 2018, 55€.

  • Consulter la fiche détaillée de l’ouvrage
  • Feuilleter les premières pages de l’ouvrage


    **François Machat est chirurgien-dentiste omnipraticien ; président de l’association ACTIIF HYPNOSE en Limousin ; chargé de cours aux Diplômes universitaires de Limoges, Bordeaux et Toulouse, à la Faculté de chirurgie dentaire de Bordeaux. Et, depuis près de 10 ans, formateur en hypnose médicale auprès de professionnels de santé pour l’association ACTIIF HYPNOSE en Limousin et le CFPPS (Centre de formation permanente des professionnels de santé) à Bordeaux.

Propos recueillis par Salomé Dolinski

Réagir à l'actualité

Pseudo :

Suivez-nous

(Publicité)


La lettre d'info

Recevez la lettre d'info du
chirurgien-dentiste

Et la newsletter de la revue Clinic
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...