(Publicité)
 
seance-politique_ADF

07/12/2018

Sujet sensible

Parcours de prévention pour les patients

Conditionner le remboursement d’actes prothétiques au respect de visites de routines chez le chirurgien-dentiste, comme cela se pratique en Allemagne, est une mesure qui « a du sens, mais c’est un sujet sensible », a estimé Nicolas Revel, au cours du débat politique qui se tenait à l’ADF le 30 novembre.

« Il faut veiller à ce que le dispositif ne pénalise pas ceux qui sont le plus en difficulté », a estimé le directeur général de l’Assurance maladie. Car les personnes qui ont un parcours « vertueux » sont aussi celles qui font partie des catégories sociales qui ont l’habitude d’aller chez le chirurgien-dentiste. Pour cette raison, le groupe de travail prévu par la nouvelle convention afin de traiter cette question avec les partenaires conventionnels et des représentants du ministère de la Santé, intègre aussi les associations de patients. Nicolas Revel pointe un autre risque lié à cette obligation ; celui que les cabinets ne soient pas capables d’absorber la croissance de la demande en visites de soins courants !

La directrice déléguée santé de la Fédération nationale de la mutualité française (FNMF), Séverine Salgado, demande aussi d’avancer avec « prudence » sur cette obligation de suivi que la profession réclame. Elle recommande d’effectuer des tests sur des catégories ciblées de la population afin d’observer l’impact.

Anne-Chantal de Divonne

Réagir à l'actualité

Pseudo :

Suivez-nous

(Publicité)


La lettre d'info

Recevez la lettre d'info du
chirurgien-dentiste

Et la newsletter de la revue Clinic
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...