Assurance maladie

15/05/2019

Exercice regroupé et coordonné

Les MSP reçoivent 46,7 millions d’euros de l’Assurance maladie

L’intérêt porté ces derniers mois aux CPTS (communautés professionnelles territoriales de santé) a un peu éclipsé la dynamique des MSP (maisons de santé pluriprofessionnelles) qui ont été choyées par les gouvernements successifs.

Les derniers chiffres de l’Assurance maladie font état de structures qui rejoignent progressivement l’accord cadre interprofessionnel de 2017.

Cet accord signé par l’Uncam, les centres de santé et plusieurs syndicats de professionnels de santé acte le principe d’une rémunération versée aux structures en fonction de l’atteinte de différents objectifs.

L’Assurance maladie va ainsi verser 46,7 millions d’euros de rémunération à 735 MSP au titre de leur activité en 2018 contre 35,8 millions d’euros à 538 structures en 2017.

Si l’on ne tient pas compte des MSP qui ont rejoint l’accord en cours d’année et qui donc sont rémunérées au prorata de leur activité depuis la date de leur signature, le montant moyen versé à chaque MSP s’élève à 69 600 euros pour 2018 contre 66 145 euros pour 2017, soit une hausse de rémunération de 5 %.

Cette progression s’explique par l’augmentation de 33 % du nombre de patients pris en charge par des MSP (3,2 millions en 2018 versus 2,4 millions en 2017).

Elle s’explique aussi par l’augmentation du nombre des professionnels de santé exerçant en MSP hors vacataires. Ils étaient 9566 en 2017 ; ils sont 13 096 en 2018, soit une progression de 37 %. Les médecins généralistes installés en MSP sont également plus nombreux (3554 en 2018 versus 2658 en 2017).

La hausse de la rémunération résulte aussi d’une meilleure atteinte des différents indicateurs par les structures. L’accord valorise financièrement l’accès aux soins proposé aux patients (amplitude des horaires d’ouverture au public, accès aux soins non programmés…), la prise en charge coordonnée du patient, le suivi de la relation avec ce dernier ainsi que l’utilisation d’un système d’information partagé.

Enfin, un dispositif spécifique garantit une rémunération annuelle minimale de 20 000 euros pour les MSP nouvellement créées.

Anne-Chantal de Divonne

Réagir à l'actualité

Pseudo :

Suivez-nous

(Publicité)


La lettre d'info

Recevez la lettre d'info du
chirurgien-dentiste

Et la newsletter de la revue Clinic
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...