En apnée

03/03/2011

En apnée

Les patients souffrant d’apnées du sommeil représentent 4 % de la population en moyenne et sont 9 fois plus nombreux à être impliqués dans un accident de la route que la moyenne de la population. Par ailleurs, les responsables de la circulation routière estiment qu’un accident mortel sur 4, voire 1 sur 3 sur autoroute, est dû à la somnolence ou à une perte de concentration.
Les phénomènes d’apnées obstructives et de ronflement sont des problèmes de santé importants. Outre les risques d’accident, ils ont de graves conséquences cardio-vasculaires, cognitives ou métaboliques. Or 85 % des patients ne sont pas détectés.

La prévention de cette pathologie revient la plupart du temps à l’odontologiste lors d’examens de routine de la denture et de l’appareil manducateur. Lorsqu’il est averti de ces troubles, il occupe une place fondamentale dans le dépistage du SAOS. Le chirurgien-dentiste se doit d’attirer l’attention de son patient et de l’orienter vers le spécialiste adéquat (médecin du sommeil, pneumologue) pour confirmer le diagnostic et envisager une prise en charge thérapeutique.

Réagir à l'actualité

Pseudo :

Suivez-nous

(Publicité)


La lettre d'info

Recevez la lettre d'info du
chirurgien-dentiste

Et la newsletter de la revue Clinic
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...