Le dossier médical personnel : un démarrage en douceur

23/03/2011

Le dossier médical personnel : un démarrage en douceur

Le dossier médical personnel (DMP) est fin prêt.
Déjà, avec l'accord de son patient, tout professionnel bénéficiaire de la carte de professionnel de santé peut créer et alimenter un DMP. Le patient a le droit de masquer des données inscrites dans son dossier qui ne pourront être vues que par son médecin traitant. Les chirurgiens-dentistes ont accès à toutes les informations contenues dans le DMP, sauf celles masquées par le patient ainsi que les informations ayant trait à la perte d'autonomie.
Avec ce DMP qui n'est pas obligatoire, l’objectif n’est pas de faire des économies mais d’améliorer la qualité des soins pour tous et de faciliter la prise en charge globale d’un patient, notamment dans le cadre de pathologies chroniques. Aussi, plus que la quantité de DMP ouverts, c’est leur intérêt pour la coordination des soins que recherche l’organisme chargé de sa création et de sa diffusion, l'ASIP-Santé. Pour ses responsables, la création de 500 000 DMP régulièrement consultés et alimentés durant l’année 2011 serait un résultat satisfaisant.

Retrouvez le dossier complet dans le numéro d'avril de Clinic.

Réagir à l'actualité

Pseudo :

Suivez-nous

(Publicité)


La lettre d'info

Recevez la lettre d'info du
chirurgien-dentiste

Et la newsletter de la revue Clinic
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...