Journal de Parodontologie & d’Implantation Orale n° 02 du 01/05/2010

Article

Anton SCULEAN*   Sofia AROCA**  


*Chairman
Département de parodontologie, Université de Berne, Suisse
**Departement de parodontologie, Université de Berne, Suisse

Résumé

La chirurgie parodontale reconstructrice utilisant un dérivé de la matrice amélaire (EMD) a prouvé qu’elle pouvait favoriser les cicatrisation et régénération parodontales. Cependant, dans certaines situations cliniques telles que les défauts présentant une morphologie plus complexe nécessitant plus de soutien pour les tissus mous, la nature visqueuse de l’EMD n’offre pas toujours un support suffisant pour éviter un effondrement des tissus mous, ce qui peut limiter les résultats cliniques. Pour surmonter ce problème potentiel, plusieurs associations d’EMD avec des membranes ou avec différents types de matériaux de greffe ont été proposées. Les objectifs de cette revue sont donc les suivants : évaluer si un traitement associant un EMD avec la régénération tissulaire guidée (RTG) ou avec des matériaux de greffe peut favoriser les résultats de la chirurgie régénératrice, par rapport à l’utilisation d’EMD seul ; proposer une justification à l’utilisation d’une approche combinée dans le traitement par régénération parodontale. Les données disponibles suggèrent que : l’association EMD + RTG n’apporte pas forcément d’avantage particulier par rapport au traitement avec l’EMD seul ou avec la RTG seule ; l’association d’EMD avec certains types de matériaux de greffe peut apporter des avantages supplémentaires en termes de récession des tissus mous ou de comblement du défaut par rapport à l’utilisation de l’EMD seul. Cependant, les preuves sont faibles, ce qui justifie la nécessité d’autres études cliniques contrôlées pour évaluer le bénéfice réel de certaines de ces associations.

Summary

Reconstructive periodontal surgery using an enamel matrix protein derivative (EMD) has been shown to enhance periodontal wound healing and regeneration. However, in certain clinical situations, such as for example in defects with a more complicated anatomy requiring additional soft tissue support, the viscous nature of the EMD formulation may not provide sufficient soft tissue support to prevent a collapse of the soft tissues which in turn, may limit the clinical outcomes. In order to overcome this potential problem, various combinations of EMD and either barrier membranes or different types of grafting materials have been proposed.

Therefore, the aims of this review were: to evaluate whether a combination therapy of EMD and either guided tissue regeneration (GTR) or grafting materials may enhance the outcome of regenerative surgery compared to the use of EMD alone; to propose a rationale for using a combination approach in regenerative periodontal therapy. The available data suggest that: the combination of EMD and GTR may not result in any advantage compared to treatment with EMD alone or GTR alone; the combination of EMD and certain types of grafting materials may lead to additional improvements in terms of soft tissue recession or defect fill compared to the use of EMD alone. However, the evidence is weak and thus, further controlled clinical studies are warranted to evaluate the real benefit of some of these combinations.

Key words

Regenerative periodontal therapy, enamel matrix derivative, combination strategy, barrier membranes, grafting materials

Abonné, vous avez un compte ?




Mot de passe oublié ?

Abonné, vous n'avez pas de compte ?


Je crée un compte

Vous n'êtes pas abonné ?


Je m'abonne

Notre service client est à votre disposition au numéro : 01 84 18 10 56 ou bien directement par email : service-clients@editionscdp.fr

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...