Journal de Parodontologie & d’Implantation Orale n° 02 du 01/05/2012

Article

Anzoumana KAMAGATÉ*   Dramane KONE**   Michel SIXOU***  


*Département de parodontologie
UFR d’odontostomatologie
Université Cocody
Abidjan, Côte-d’Ivoire
**Département de parodontologie
UFR d’odontostomatologie
Université Cocody
Abidjan, Côte-d’Ivoire
***Département d’épidémiologie des maladies infectieuses
Faculté de chirurgie dentaire
Toulouse

Résumé

L’antibiothérapie est indispensable dans le traitement des parodontites agressives. Cependant, l’usage fréquent des antibiotiques a entraîné l’émergence de bactéries parodontopathogènes résistantes. Dans cette étude, la variation de la sensibilité de 25 souches parodontopathogènes à 5 antibiotiques a été évaluée.

Cinq souches de chacune des bactéries suivantes ont été étudiées : Porphyromonas gingivalis, Prevotella intermedia, Fusobacterium nucleatum, Campylobacter rectus et Peptostreptococcus micros. Il s’agit de souches cliniques isolées chez 10 patients atteints de parodontite évolutive (parodontites agressives et parodontites chroniques réfractaires au traitement conventionnel). Les antibiotiques testés sont l’ampicilline (ampicilline), l’amoxicilline, la tétracycline, l’érythromycine et le métronidazole. Pour évaluer la sensibilité des bactéries, l’antibiogramme par la technique de diffusion en gélose a été utilisé.

Les antibiotiques les plus efficaces ont été l’amoxicilline, l’ampicilline et la tétracycline. L’érythromycine a eu une efficacité modérée et le métronidazole s’est montré inefficace. Toutefois, le métronidazole a été légèrement plus efficace sur F. nucleatum par rapport à l’amoxicilline et l’ampicilline. L’espèce bactérienne la moins sensible a été P. micros. La variation de la sensibilité a été statistiquement significative pour les 5 antibiotiques. Toutefois, les antibiotiques les plus efficaces ont montré les plus faibles coefficients de variation suivis par le métronidazole. Et l’érythromycine a présenté le taux de variation le plus élevé.

Les antibiotiques les plus efficaces (amoxicilline, ampicilline et tétracycline) ont montré de faibles variations de la sensibilité, variations qui étaient toutefois statistiquement significatives pour tous les antibiotiques testés. La complexité de la flore bactérienne et la variabilité de la sensibilité des bactéries font que l’association des antibiotiques est recommandée dans le traitement des parodontites agressives.

Summary

Antibiotic therapy is essential in the treatment of aggressive periodontitis. However, the frequent use of antibiotics has led to the emergence of resistant pathogenic periodontal bacteria. In this study, we evaluated the variation in sensitivity of 25 periodontal strains pathogenic to 5 antibiotics.

The bacteria observed were Porphyromonas gingivalis (5 strains), Prevotella intermedia (5 strains), Fusobacterium nucleatum (5 strains), Campylobacter rectus (5 strains), Peptostreptococcus micros (5 strains). These are clinical strains isolated from 10 patients with progressive periodontitis (aggressive periodontitis and chronic periodontitis refractory to conventional therapy). Antibiotics tested were : ampicillin, amoxicillin, tetracycline, erythromycin, metronidazole. Agar disk diffusion technique has been used to determine susceptibility to antibiotics.

The most effective antibiotics were the amoxicillin, ampicillin and tetracycline. The erythromycin was moderately effective and metronidazole was ineffective. However, the metronidazole was more effective on F. nucleatum compared to amoxicillin and ampicillin. P. micros was the least sensitive of bacterial species. The variation in sensitivity was statistically significant for the five antibiotics. However, the most effective antibiotics showed the lowest coefficients of variation followed by the metronidazole. And, erythromycin demonstrated the highest variation.

The most effective antibiotics (amoxicillin, ampicillin and tetracycline) demonstrated lowest variation. However, because of the complexity of the bacterial flora and the variation in sensitivity of bacteria, the combination of antibiotics is recommended in the treatment of aggressive periodontitis.

Key words

Aggressive periodontitis, pathogenic periodontal bacteria, antibiotic susceptibility, inhibition diameter, variation in sensitivity

Abonné, vous avez un compte ?




Mot de passe oublié ?

Abonné, vous n'avez pas de compte ?


Je crée un compte

Vous n'êtes pas abonné ?


Je m'abonne

Notre service client est à votre disposition au numéro : 01 84 18 10 56 ou bien directement par email : service-clients@editionscdp.fr

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...