Clinic n° 04 du 01/04/2012

PAS À PAS

Alexandre SARFATI  

AHU, Hôpital Garancière-Rotschild AP-HP
Université Paris Diderot
Pratique privée à Paris

Les récessions gingivales ont pour conséquence une exposition de la racine dentaire, une perte de support osseux vestibulaire et une diminution de la hauteur de tissu kératinisé. Cela entraîne des sensibilités radiculaires, une usure de la racine exposée sous l’effet du brossage, un risque accru de développement de caries radiculaires et une fragilité du parodonte superficiel face à une éventuelle prothèse. Fréquemment, le patient consulte aussi pour des raisons esthétiques et la chirurgie plastique parodontale permet de recouvrir la racine, de modifier le biotype parodontal en le renforçant et d’améliorer l’esthétique en harmonisant les niveaux des collets ainsi que la couleur et l’épaisseur de la gencive.

Abonné, vous avez un compte ?




Mot de passe oublié ?

Abonné, vous n'avez pas de compte ?


Je crée un compte

Vous n'êtes pas abonné ?


Je m'abonne

Notre service client est à votre disposition au numéro : 01 84 18 10 56 ou bien directement par email : service-clients@editionscdp.fr

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...