07/05/2019

Contrats d’engagement de service public (CESP)

Une mission pour améliorer leur attractivité

La ministre de la Santé veut améliorer la lisibilité et l’attractivité des contrats incitatifs proposés pour favoriser l’installation des médecins dans les zones sous denses.

Sophie Augros chargée de remettre des propositions d’ici l’été se penchera notamment sur les contrats d’engagement de services publics (CESP) destinés aussi aux chirurgiens-dentistes.

À l’occasion d’un déplacement d’Agnès Buzyn dans le département de la Manche, le ministère de la Santé a fait le point sur les diverses mesures présentes et à venir visant à favoriser l’accès aux soins dans les territoires.

Concernant le volet des CESP, 3 200 étudiants en médecine ou dentaire ont bénéficié d’une bourse d’études en contrepartie d’une installation dans une zone fragile. Plus de 300 signataires ont désormais terminé leurs études et se sont installés en zones sous-denses. Ils exercent majoritairement (88%) en libéral.

En dentaire en particulier, l’Ordre national observait récemment une augmentation régulière des étudiants bénéficiant d’un CESP depuis la création en 2012 : 50 contrats ont été distribués en 2013 ; 139 sont à pourvoir en 2019.

Ce sont les ARS qui assurent un accompagnement individualisé des signataires dans chaque région.

Anne-Chantal de Divonne

Réagir à l'actualité

Pseudo :

Suivez-nous


Les résultats du jeu concours
organisé par la revue Clinic
pour gagner 3 brosses à dents
ORAL-B GENIUS X

Clinic concours oral b résultats pallatin
Découvrez les 3 gagnants !


La lettre d'info

Recevez la lettre d'info du
chirurgien-dentiste

Pour visualisez la lettre d'info cliquez ici
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...