Adolescents et drogues

18/10/2019

Consommation de drogues chez les adolescents

L’Académie de médecine tire la sonnette d’alarme et émet des recommandations

Les jeunes Français remportent la triste palme de la précocité en matière de consommation de drogues. Un tableau inquiétant qui doit inciter à davantage de sensibilisation.

La consommation de drogues licites (alcool, tabac) et illicites (cannabis, cocaïne…) est responsable de 130 000 décès par an en France, rapporte l’Académie de médecine dans un avis rendu le 1er octobre. L’Académie de médecine s’inquiète particulièrement de l’âge précoce de la première consommation. Trois séries d’enquêtes de prévalence réalisées entre 2010 et 2017 chez des adolescents de 11 à 17 ans montrent que le niveau élevé d’usage de ces substances à l’âge adulte s’explique par une entrée très précoce dans leurs consommations, puis par des progressions régulières. La France apparaît bien mal placée en terme de consommation de cannabis. A 16 ans, les jeunes français restent de très loin les premiers consommateurs en Europe. L’adolescence constitue une période de vulnérabilité́ toute particulière aux addictions du fait de l’absence de maturité neuropsychologique. Elle est susceptible d’induire de nombreux troubles, rappelle l’Académie de médecine. Afin de prévenir la consommation de drogues chez l'adolescent, l'Académie nationale de médecine émet plusieurs recommandations dont l’information des jeunes tout au long de leur scolarité, et ce dès l’école primaire, ainsi que des actions de sensibilisation auprès des professionnels de santé.

Anne-Chantal de Divonne

Réagir à l'actualité

Pseudo :


Suivez-nous



La lettre d'info

Recevez la lettre d'info du
chirurgien-dentiste

Pour visualisez la lettre d'info cliquez ici
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...