16/02/2021

L’empreinte optique en dentisterie restauratrice

Christian Moussally illustre à travers des cas cliniques les avantages de la CFAO en odontologie conservatrice, permettant de réaliser plus facilement des restaurations fonctionnelles et esthétiques et d’optimiser la durée et le nombre de séances.

La convivialité des logiciels de CFAO trouve son intérêt dans la réalisation de restaurations partielles. En effet, par opposition à l’empreinte conventionnelle, l’affichage à l’écran du maître modèle numérique positif permet de valider immédiatement la prise d’empreinte. À cette étape, le praticien, qui aura noté un défaut de préparation, pourra le corriger en séance et reprendre dans la foulée une nouvelle empreinte optique.
Enfin, une chronologie optimisée des étapes assure un flux de travail en continu, dans le respect des règles de préparation et du choix de biomatériaux innovants les moins mutilants possible.

Découvrir l'article
Sommaire de CLINIC février 2021

Réagir à l'actualité

Pseudo :


Suivez-nous



La lettre d'info

Recevez la lettre d'info du
chirurgien-dentiste

Pour visualisez la lettre d'info cliquez ici