16/02/2021

Intégrer l’empreinte optique
au cabinet d’orthodontie

La numérisation des cabinets orthodontiques a révolutionné les pratiques. Romain de Papé et Serge Dahan apportent un éclairage sur cette évolution intellectuelle et technique, et insistent sur la précision dans les diagnostics et les traitements.

L’empreinte optique est un des premiers maillons de la chaîne numérique. Aujourd’hui, cette technique est aboutie et fiable. Elle sert en premier lieu d’outil de diagnostic : prises de mesures, de communication et de simulation. Elle est également un outil thérapeutique : construction de plans de traitements digitaux et de dispositifs thérapeutiques, impression 3D, évaluation des mouvements orthodontiques.
On note aussi une convergence avec les différents systèmes et outils existants. En effet, au lieu d’être un examen complémentaire isolé parmi d’autres, l’empreinte optique devient partie intégrante d’un bilan orthodontique qui mêle photos, acquisitions radiologiques (cone beam) et empreintes numériques, et la possibilité de réaliser des enregistrements dynamiques.

Découvrir l'article
Sommaire de CLINIC février 2021

Réagir à l'actualité

Pseudo :


Suivez-nous



La lettre d'info

Recevez la lettre d'info du
chirurgien-dentiste

Pour visualisez la lettre d'info cliquez ici