Titre de l'image

05/07/2022

DOSSIER : LA PAP TOUJOURS D'ACTUALITÉ

Isabelle FOUILLOUX-PATEY coordonne pour CLINIC un Dossier PAP qui montre à nouveau, s'il en faut, les qualités thérapeutiques de ces prothèses sûres, fiables et pérennes pour compenser les édentements partiels, et aujourd'hui adaptées à la demande esthétique des patients. Le dossier réunit la fine fleur de la PAP avec 5 articles qui nous rappellent la place et l'efficacité de la PAP dans les thérapeutiques actuelles. 

LA PROTHÈSE AMOVIBLE PARTIELLE ÉVOLUE…

Si la PAP est souvent dénigrée, Isabelle FOUILLOUX nous rappelle qu'elle reste une thérapeutique sûre et fiable pour compenser les édentements partiels. Sa conception repose sur des considérations biomécaniques et esthétiques et la PAP remplace non seulement les dents absentes mais assure également la pérennité des dents restantes sur le plan parodontal. Par ailleurs, la demande esthétique des patients pousse le praticien à proposer des conceptions adaptées en masquant un crochet, en interrompant une barre, en maquillant les dents prothétiques ou en pigmentant une fausse gencive… Face à un édentement partiel, nous cherchons bien souvent à proposer un remplacement implantaire qui n’est pas toujours possible que ce soit pour des raisons médicales, anatomiques ou pécuniaires. Néanmoins, mettre l’implantologie au service de la PAP est un atout majeur tant sur le plan biomécanique qu’esthétique. L’essor de la CFAO dans de nombreux domaines dentaires peut-il s’appliquer à la PAP ? Peut-on envisager des empreintes numériques qui puissent appréhender les différences de compressibilité tissulaire ?

Quelles possibilités offrent la CFAO en PAP ? Ce sont des questions plus que d’actualités d’autant plus que la CCAM s’attaque aux PAP à châssis métallique depuis le 1er janvier 2022. Tout gain de temps dans le processus thérapeutique est bon à prendre, tout en conservant des traitements de qualité.

LA PAP FAIT DE LA RÉSISTANCE, PRENONS LE TEMPS DE COMPRENDRE SES SUBTILITÉS

La PAP est souvent délaissée au profit de l'implantologie malgré une grande efficacité dans nos thérapeutiques actuelles. Elle répond en effet aux besoins esthétiques et fonctionnels des patients lorsqu’il est nécessaire de compenser les édentements partiels. Marie BELET, Thibault DROUHET et Isabelle FOUILLOUX-PATEY nous présentent les clés de conception d’un châssis de PAP pour pouvoir appréhender les situations cliniques aussi diverses soient-elles.

EMPREINTE PHYSICO-CHIMIQUE VERSUS EMPREINTE OPTIQUE EN PAP : MATCH NUL ?

Pourquoi l’empreinte secondaire en PAP est-elle souvent un défi pour le praticien ? Pourquoi l’analyse des tissus et structures en présence est-elle fondamentale ? Comment adapter le choix de la technique aux conditions cliniques ? L’empreinte optique permet-elle de répondre à toutes les situations ? Est-elle plus fiable que l’empreinte conventionnelle ? Les réponses de François ROUZÉ, Sarah KAWCHAGIE et Odile LAVIOLE. 

CFAO : APPLICATIONS EN PAP

L’usage du numérique dans la pratique de la prothèse est désormais incontournable. Estelle SCHITTLY MÉDARD, Grégory MOUSSÉ et Charles WAGNER présentent 2 situations cliniques d’un abord complexe en technique conventionnelle dont les traitements se révèlent amplement simplifiés grâce à la mise en œuvre du flux numérique.

OPTIMISATION DE L’ESTHÉTIQUE EN PAP

Les compensations tissulaires assurent la restauration des fonctions manducatrices. L’armature, les crochets, le choix des dents, leur montage, leur maquillage tout comme celui de la gencive prothétique, sont autant de facteurs qui contribuent à « l’effacer » de la perception que s’en fait le patient, minorant ainsi son handicap et restaurant sa confiance en lui. Par Marie DESCLOS-THEVENIAU, Étienne LEFRANÇOIS et Xavier RAVALEC.

CONTRIBUTION DES IMPLANTS AU TRAITEMENT PAR PAP

Jean-Marie CHEYLAN montre comment il peut être judicieux d’associer un ou plusieurs implants supports d’attachements ou de couronnes à la PAP. Ils interviennent de façon stratégique lorsque des édentements latéraux ou postérieurs imposent un crochet sur une dent visible lors du sourire ou en présence d’édentements en extension, asymétriques ou de grande étendue. L’implant vient au service de la PAP dont la conception tient compte de critères d’équilibre relatifs aux mouvements de translation et de rotation possibles des selles de la PAP.

Les dernières réactions

  • 09/07/2022 à 19:20
    Sourire
    alerter
    Prothèses combinées ou simple châssis exigent des protocoles rigoureux, il n’ est pas fait du tout mention de l’ appui - disjoint indispensable mais faut - il encore bien saisir ce concept qui est tellement décrié sans aucune raison mais bien plus par des querelles de clocher !!!.
    Du n’ importe quoi en matière de tracés dans 90 % des cas !.
    Toujours dispo. après 60 ans d’ expérience.
  • 09/07/2022 à 22:58
    GPA44
    alerter
    Vous n abordez pas le problème du chrome cobalt métal essentiellement utilisé pour la réalisation des Stellite , alliage maintenant considéré comme étant cancérigène merci de nous donner votre avis sur ce problème et l alternative éventuelle , il m est arrivé il y a quelques années de faire des satellites en or platiné serait ce la solution ?

Réagir à l'actualité

Pseudo :


Suivez-nous



La lettre d'info

Recevez la lettre d'info
Je m'inscris

Pour visualisez la lettre d'info Cliquez ici