Titre de l'image

02/11/2021

LA DENTISTERIE ADHÉSIVE AU SECOURS DE LA DENT TRÈS AFFAIBLIE

Les restaurations adhésives s’illustrent aujourd’hui, du fait notamment de leur intérêt biomimétique et de la préservation tissulaire qu’elles permettent. Ces techniques peuvent sembler inadaptées lorsque la dent est trop délabrée. Nous serions alors tentés de réorienter la thérapeutique vers des techniques scellées, au détriment de la préservation tissulaire. À tort ou à raison ? Démonstration par Romain CHERON.

La dentisterie adhésive et les traitements pulpaires conservateurs permettent aujourd’hui de gérer de manière peu invasive les situations de dents très affaiblies et/ou délabrées. Ces thérapeutiques modernes et enthousiasmantes exigent cependant une grande rigueur opératoire et présentent des limites. Il faut, préalablement à toute intervention, anticiper les aménagements nécessaires à leur mise en œuvre.

Ainsi, alors que notre choix clinique doit systématiquement privilégier ces techniques conservatrices, la connaissance des limites, cliniques ou mécaniques, pourra dans certains (rares) cas nous réorienter vers la prothèse scellée.

En rappelant les enjeux de nos traitements, cet article montre comment étendre les techniques adhésives aux situations très délabrées, et également comment évaluer où pourrait se situer la limite…

DENTISTERIE ADHESIVE SUR DENTS DELABREES

Réagir à l'actualité

Pseudo :


Suivez-nous



La lettre d'info

Recevez la lettre d'info du
chirurgien-dentiste

Pour visualisez la lettre d'info cliquez ici