Titre de l'image

08/06/2022

LA PROTHÈSE AMOVIBLE COMPLÈTE IMPLANTO-RETENUE

La prothèse amovible complète implanto-retenue offre à l’édenté complet un confort inégalable en termes de qualité de vie. Les dispositifs doivent être choisis avec soin, au terme d’une analyse clinique, radiologique et technique. Dispositifs axiaux individuels ou solidarisés par des barres de conjonction s’incluront dans le volume de la PAC. En détails avec Xavier RAVALEC et Yves GASTARD.

Les fondamentaux de la prothèse amovible complète ostéo-muco portée repose sur trois principes intemporels regroupant la sustentation liée à la surface d’appui, la stabilisation dépendante du montage des dents et la rétention (primaire) assurée par le joint périphérique. Lorsque la situation clinique ne répond pas de façon satisfaisante, la prothèse amovible complète implanto-retenue (PACIR) peut être une alternative thérapeutique essentielle pour le confort du patient.

L’évolution biotechnologique nous oriente désormais vers deux concepts. Le premier, plus ancien, offre un dispositif rétentif supra-implantaire additionnel, dénommé rétention secondaire, favorisant la stabilité de la prothèse sous réserve de la conservation des facteurs physiques énoncés plus haut. Il nécessite au minimum 1 ou 2 implants para-symphysaires et 4 au maxillaire. Pour certaines configurations cliniques, le recours aux mini-implants reste une thérapeutique non négligeable. Barres de conjonction, attachements axiaux et systèmes à propriétés ferromagnétiques sont dédiés à ces PACIR dites de première génération.

L’autre concept, dit de deuxième génération, repose sur une sustentation et une rétention exclusivement implantaires, nous affranchissant de toutes notions d’aire de sustentation, joint périphérique, rétention primaire et secondaire. Le nombre minimal d’implants préconisé est de 6 au maxillaire et de 5 à la mandibule. Double barre et piliers télescopiques en composent les éléments essentiels.

Le choix entre attachements axiaux et barre de conjonction est dicté par différents critères, principalement :

– le degré de résorption osseuse et le niveau de décalage des bases osseuses ;

– l’espace inter-arcades dans les sens vertical et horizontal, la qualité osseuse, le volume osseux disponible ;

– le parallélisme des implants ;

– la dextérité du patient ;

– ses moyens financiers…

LA PROTHÈSE AMOVIBLE COMPLÈTE IMPLANTO-RETENUE

Réagir à l'actualité

Pseudo :


Suivez-nous



La lettre d'info

Recevez la lettre d'info
Je m'inscris

Pour visualisez la lettre d'info Cliquez ici