Titre de l'image

12/05/2021

MALADIES DE L’INTESTIN ET MALADIES PARODONTALES : LES LIAISONS DANGEREUSES ?

Les relations entre les maladies parodontales et les maladies chroniques inflammatoires de l’intestin (MICI) suscitent un vif intérêt de la communauté médicale. Quelles sont les implications potentielles dans le diagnostic et le traitement des maladies parodontales et des MICI ? L’équipe de Marie-Laure Jourdain et Julien Braux nous l’explique dans CLINIC.

Les relations entre les maladies parodontales (MaP) et les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) suscitent un intérêt considérable du fait de leurs caractéristiques pathogéniques communes. Différents facteurs d’ordre microbiologique, inflammatoire, environnemental ou liées à des « prédispositions » génétiques semblent interagir dans la survenue et le développement de ces deux entités pathologiques. Les traitements immunomodulateurs utilisés dans les MICI sont également susceptibles d’impacter la physiologie parodontale.

Il est de plus en plus établi que les patients MICI ont une susceptibilité accrue à la maladie parodontale et que le fait d’être atteint de parodontite pourrait augmenter le risque de développer une MICI.

L’influence de l’activité de ces deux pathologies l’une sur l’autre pourrait être une piste thérapeutique innovante. Puisque les atteintes orales peuvent précéder les manifestations intestinales, le chirurgien-dentiste pourrait jouer un rôle dans le dépistage des MICI.

Comprendre le lien MaP et MICI dans CLINIC

Réagir à l'actualité

Pseudo :


Suivez-nous



La lettre d'info

Recevez la lettre d'info du
chirurgien-dentiste

Pour visualisez la lettre d'info cliquez ici
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...