Titre de l'image

09/09/2021

MOTIVER ET ENSEIGNER LE CONTRÔLE DE PLAQUE

Le contrôle de plaque est difficile. Enseignons l’essentiel sans perdre nos patients dans des habitudes chronophages et inutiles. Concentrons-nous sur les moyens mécaniques d’hygiène orale. Passons le temps qu’il faut avec les patients pour leur enseigner les bons mouvements. Temps par temps avec Frédéric DUFFAU.

Un malentendu persiste et fait des dégâts : bien se brosser les dents n’est pas simple. Certes, comprendre comment se brosser les dents est aisé mais la mise en pratique ne l’est pas. Si elle l’était, cela ferait bien longtemps que nous ne verrions plus de caries et de maladies parodontales.

Un deuxième malentendu empoisonne notre exercice : bien se brosser les dents ne s’apprend pas avec ses parents, à moins que ces derniers soient non seulement des experts en brossage mais également des experts en pédagogie, ces deux conditions étant rarement réunies à l’état naturel.

Et bien entendu, si un bon brossage des dents ne s’apprend pas avec ses parents, il ne s’apprend pas non plus avec un prospectus ou une vidéo sur internet. Définitivement, un bon brossage s’apprend avec un membre de l’équipe de soin au cabinet dentaire.

Le contrôle de plaque est difficile. Efforçons-nous d’en enseigner l’essentiel sans perdre nos patients dans des habitudes chronophages et inutiles. Concentrons notre attention sur les moyens mécaniques d’hygiène orale qui suffisent le plus souvent à obtenir les résultats souhaités. Passons le temps qu’il faut avec les patients pour leur enseigner les bons mouvements. Et surtout, soyons indulgents.

LE CONTRÔLE DE PLAQUE est dans CLINIC en septembre

Réagir à l'actualité

Pseudo :


Suivez-nous



La lettre d'info

Recevez la lettre d'info du
chirurgien-dentiste

Pour visualisez la lettre d'info cliquez ici