Titre de l'image

13/09/2021

RECOUVREMENT RADICULAIRE PAR TECHNIQUE DE TUNNELISATION

La gestion atraumatique, le respect de la vascularisation par l’absence d’incision de décharge, la préservation papillaire et le concept micro-chirurgical font de la tunnelisation une technique de choix dans le recouvrement radiculaire. Antoine POPELUT, Guillaume ANDUZE-ACHER et Benjamin CAZAUX nous la présentent.

Les patients qui consultent pour le traitement de récessions gingivales ont des attentes principalement esthétiques et fonctionnelles. Les procédures chirurgicales de recouvrement radiculaire ont pour objectif d’augmenter la largeur des tissus kératinisés et le volume des tissus mous. L’évolution de la « chirurgie muco-gingivale » vers la « chirurgie plastique parodontale » a permis de tendre vers des techniques micro-chirurgicales peu invasives, avec des résultats esthétiques prédictibles.

Les techniques gold standard sont les greffes de tissus conjonctifs, avec deux approches distinctes : la technique du tunnel, sans décollement des papilles, et la technique bilaminaire dont le design de l’incision permet une mobilisation du lambeau sans incision de décharge.

La technique du tunnel pour le recouvrement des récessions multiples est issue de la technique d’enveloppe supra-périostée combinée avec un greffon de tissu conjonctif. L'un des avantages de cette méthode est la préservation de la continuité des papilles gingivales et la création d'une poche contenant le greffon. La cicatrisation gingivale est prévisible et rapide. Des études ont montré que cette stabilité peut être maintenue sur le long terme.

LES ÉLÉMENTS DÉTERMINANTS DE CETTE CHIRURGIE SONT :

l’utilisation d’instruments de micro-chirurgie (microlame, couteaux à tunneliser, décolleur à papille), d’aides optiques et de sutures fines ;

le respect de la préservation des papilles tunnelisées ;

la laxité du lambeau suffisante pour le recouvrement radiculaire ;

la gestion optimisée du prélèvement du greffon et de sa désépithélialisation ;

les sutures suspendues permettant une compression tissulaire et un déplacement coronaire du lambeau ;

l’expérience du praticien est nécessaire à la pratique de cette technique nécessitant une courbe d’apprentissage.

LA TECHNIQUE DU TUNNEL est dans CLINIC en septembre

Réagir à l'actualité

Pseudo :


Suivez-nous



La lettre d'info

Recevez la lettre d'info du
chirurgien-dentiste

Pour visualisez la lettre d'info cliquez ici