Titre de l'image

12/04/2021

TRAITER L’OBLITÉRATION PULPO-CANALAIRE DE L’INCISIVE CENTRALE MAXILLAIRE 

Récemment, l’endodontie guidée et la microchirurgie endodontique en première intention ont été décrites pour le traitement endodontique de la dent oblitérée. Éléonore Dousset, Matthieu Marret, Fleur Beres et Rémy Saraux détaillent ces techniques, leurs avantages et leurs limites.

L’incisive centrale maxillaire définitive est la dent la plus souvent traumatisée. Suite au traumatisme, 4 à 24 % des dents s’oblitèrent. Jusqu’à 16 % de ces dents oblitérées se nécrosent dans le temps et une radio-clarté apicale est alors identifiée. La couronne clinique peut jaunir. C’est souvent pour ce motif que le patient consulte et que l’oblitération pulpo-canalaire est découverte.

Lorsque la dent est symptomatique et qu’une radio-clarté apicale est identifiée, le choix du traitement se posera en fonction de plusieurs critères : la présence ou non d’une restauration coronaire, le délabrement coronaire engendré par le traitement, l’expérience du praticien, sa maîtrise des techniques et la disponibilité du plateau technique.

La prise en charge de la dent oblitérée est un défi et une source d’appréhension pour le praticien. Le risque d’erreur iatrogène peut mener à une situation d’échec. Récemment, l’endodontie guidée et la microchirurgie endodontique en première intention ont été décrites pour le traitement endodontique de la dent oblitérée.

Eleonore Dousset, Matthieu Marret, Fleur Beres et Rémy Saraux détaillent ces techniques, leurs avantages et leurs limites dans CLINIC.

Réagir à l'actualité

Pseudo :


Suivez-nous



La lettre d'info

Recevez la lettre d'info du
chirurgien-dentiste

Pour visualisez la lettre d'info cliquez ici