Recherche

Recherche documentaire

Rechercher
Sélectionner / Désélectionner tout

9 résultat(s) Trier par date Trier par pertinence

  • La gestion de l'occlusion, étape finale de nos actes, peut poser de multiples interrogations quant à la localisation et à l'intensité des contacts à (re)créer. Pourtant, quelques connaissances de base ainsi que le respect d'un protocole simple peuvent apporter sérénité, plaisir et satisfaction du...
  • Notre pratique évolue, Les Éditions CdP aussi, en lançant une nouvelle revue qui rassemble les incontournables Clinic, JPIO, Implant et Cahiers de prothèse. Son nom : CLINIC, le même nom bien connu d’une des précédentes, avec un contenu entièrement renouvelé, pour un plaisir...
  • ACTUALITÉS ET PERSPECTIVES Solution de choix, les couronnes céramo-métalliques (CCM) et céramo-céramiques sur armature zircone (CCCZr) sont encore les plus fréquemment utilisées [1]. Avec un taux de survie (défini comme prothèse restant in situ, avec ou sans modification pendant toute la période de...
  • La prise en charge des dysfonctions relève principalement de la compétence de l’occlusodontiste, voire de l’omnipraticien, quand elles n’ont pas une originetraumatique ou systémique. Il est important d’établir un diagnostic précis avant de mettre en oeuvre un projet thérapeutique et cela suppose...
  • Bien que le recours aux orthèses (gouttières) occlusales soit parfois remis en cause, cela reste indéniablement un outil de choix dans la prise en charge des DTM. Très intéressantes de par leur aspect évolutif et réversible, elles sont en général efficaces à condition de respecter certains critères de conception et de se fixer les bons objectifs.
  • À l’heure où la CFAO prend de plus en plus de place dans l’exercice quotidien, il reste des indications de restaurations directes qui permettent de mettre en pratique le côté artistique de la profession, en recréant une face occlusale s’intégrant dans l’occlusion statique mais aussi dynamique du...
  • Un suivi dentaire rigoureux doit permettre de dépister précocement, c’est-à-dire en denture mixte, une agénésie des incisives latérales (AIL) maxillaires. Un dépistage précoce placera le praticien et le patient dans la situation la plus favorable pour appréhender ces situations complexes à gérer....
  • Dès lors que le diagnostic d’agénésies des incisives latérales maxillaires est posé, des échanges pluridisciplinaires sont nécessaires afin d’évaluer principalement le ratio bénéfices/risques des trois solutions envisageables, à savoir l’abstention thérapeutique, la fermeture orthodontique des espaces ou l’ouverture de ceux-ci en vue d’une réhabilitation prothétique. L’occlusodontiste pourrait/devrait alors être contacté afin de mettre en avant les conséquences fonctionnelles de chacune des thérapeutiques possibles, soulever d’éventuelles contre-indications et proposer des protocoles de prise en charge afin d’optimiser les chances d’adaptation fonctionnelle future et de pérennité de la restauration le cas échéant.
  • Lorsqu’une dent du secteur esthétique maxillaire ne peut être conservée et qu’une réhabilitation implantaire est envisagée, il est indispensable de réaliser préalablement un examen clinique complet ainsi que des examens radiologiques 2D et 3D. Ces prérequis rendent la logistique plus complexe...