Recherche documentaire

Rechercher
Sélectionner / Désélectionner tout

42 résultat(s) Trier par date Trier par pertinence

  • Rancho Mirage, à l’est de Los Angeles aux États-Unis. Pas moins de 320 jours d’ensoleillement par an, des montagnes en guise de toile de fond et une nature verdoyante autour, voilà qui a suffi à convaincre Mina Narula d’y créer son cabinet. Rencontre avec cette orthodontiste qui a parié sur le cocooning des patients pour le succès de sa structure.
  • Dès leur installation en 1991, Sophie et Georges Rozencweig, tous deux spécialistes en orthopédie dento-faciale, ont organisé leur cabinet pour pouvoir déléguer à leurs assistantes toutes les tâches administratives, la plupart des tâches d’éducation et de communication, une partie des travaux de laboratoire. Pourquoi autant de délégation ? Pour se consacrer exclusivement aux actes thérapeutiques et faire preuve d’une grande disponibilité à l’égard de leurs patients.
  • Dentaire, pour certains, c’est une vocation… Pour d’autres, la filière s’est imposée à eux et elle peut malgré tout devenir une véritable révélation ! C’est le cas d’Arnaud Jeu, qui vient tout récemment de transférer son activité dans une nouvelle structure après une première association. Il revient avec nous sur ses années d’exercice et ses choix depuis sa thèse en 2005.
  • Transfert
    On a coutume de dire que tout vient à point à qui sait attendre ! Armée de patience et de persévérance, Sandrine Dussert, omnipraticienne installée dans la commune du Touvet en Isère, a franchi cette année une étape importante dans sa carrière professionnelle.
  • Alors qu’il est aujourd’hui courant d’entendre dire que les cabinets ne se vendent plus, il existe toutefois des praticiens qui relèvent le défi de racheter une patientèle plutôt que de créer un cabinet ex nihilo. C’est le cas de Corinne Schneider, praticienne exerçant à Altkirch, ville située dans le Haut-Rhin. Elle a pris la succession d’un praticien parti à la retraite.
  • Au sein de la côte basque, situé en plein centre-ville de la prestigieuse station balnéaire biarrote, à 200 m de la célèbre Grande Plage et de son casino, se trouve le cabinet dentaire des Drs Petit. Cela fait aujourd’hui 53 ans que le cabinet existe.
  • C’est dans le Val-d’Oise (95) que nous avons rencontré ces deux jeunes praticiens d’une trentaine d’années à l’origine, il y a quelques mois maintenant, de la création d’une structure plus qu’originale et novatrice : le pôle enfants d’Écouen.
  • Être mari et femme et travailler ensemble, c’est pour beaucoup loin d’être une évidence. Et pourtant ! Pour Nathalie Senger et Olivier Dumortier, il n’y a pas eu l’ombre d’un doute, et ce dès le départ. Alors qu’ils se sont rencontrés à l’université catholique de Louvain, après leur diplôme en 1996, ils ont chacun choisi une spécialisation : la prothèse pour lui et l’odontologie pédiatrique pour elle. Deux exercices différents, sans concurrence possible, qui rendaient leur association tout à fait évidente et complémentaire.
  • L’approche globale, en particulier implantaire, est aujourd’hui l’un des meilleurs services que l’on peut rendre aux patients. Mais fort de ce constat, il faut ensuite s’en donner les moyens et ne pas hésiter à faire appel à des compétences extérieures pour élaborer une approche pluridisciplinaire. C’est bien la proposition faite par Philippe Bleicher à ses confrères et voisins, à Haguenau, ville du nord de l’Alsace.
  • Après une orientation hésitante entre « véto » et les Beaux-Arts, Marc Mongeot a finalement opté pour des études dentaires. Son diplôme en poche, il s’installe à Antony où son cabinet évoluera en même temps que son parcours universitaire.
  • « Sauver les dents », telle a été très tôt la philosophie de Ronen Kurower. Dans son cursus, il a donc tout naturellement privilégié la parodontie et l’endodontie. En parallèle, il gardait secrètement à l’esprit le projet d’arriver un jour à monter un centre de spécialistes. Le projet est devenu réalité en novembre 2010 avec la création d’une structure regroupant plusieurs spécialistes dans la commune d’Allauch (Bouches-du-Rhône). Retour sur ce projet.
  • Rares sont les praticiens qui ont plusieurs créations de cabinet à leur actif ! C’est pourtant le cas de Fabienne Cornou qui, en toute simplicité, nous fait partager les points clés de la création de son dernier cabinet où elle a emménagé en juillet dernier.
  • Qui d’entre nous n’a pas rêvé un jour d’avoir des journées extensibles ou n’aurait pas aimé avoir plusieurs vies pour gérer des projets tous aussi intéressants les uns que les autres ? Pierre-Jean Vandoorne, praticien trentenaire installé près de Valenciennes, n’y échappe pas et a toutefois trouvé un savant équilibre. Il nous livre son expérience à travers un exercice qu’il a choisi de consacrer à la parodontologie.
  • Diplômé de l’université d’odontologie de Nice en 2003 et après diverses spécialisations dont un DU en esthétique en 2007, le Dr Slim Haffani a fait le choix, pour une nouvelle étape dans sa carrière professionnelle, de reprendre et de restructurer un ancien cabinet dentaire situé en plein centre de Cannes, à deux pas du Palais des festivals. Cette nouvelle structure se situe au sein d’un immeuble classé de style haussmannien et l’objectif consistait à optimiser l’espace tout en intégrant des nouveaux équipements et matériels de dernière génération.
  • Qui mieux que monsieur Walt Disney peut illustrer le monde de l’enfance et l’univers des dessins animés ? C’est bien cet univers magique et coloré qui a guidé Marine Balazuc dans l’aménagement de son nouveau cabinet de pédodontie exclusive ouvert à Créteil (Val-de-Marne) en 2015.
  • Emmanuelle Chassaing s’est vite aperçue qu’elle avait un très bon contact avec les enfants dans la relation thérapeutique ainsi qu’un relationnel riche avec les parents. Elle s’est donc naturellement orientée vers l’orthodontie, encouragée par le Pr Crinetz et le Dr Amoric. Parisienne d’origine (major de promo à Montrouge), elle est devenue bretonne de cœur.
  • Peu après sa réussite au concours du CECSMO, Éric Gathrat a créé son cabinet à Rixheim (banlieue de Mulhouse) en juin 2004. Il a investi dans 190 m2 au rez-de-chaussée d'un petit immeuble où il est le seul professionnel de santé et où il jouit d'une exclusivité géographique dans cette agglomération de 17 000 habitants. Son cabinet ne laisse pas indifférent. À vous d'en juger !
  • Dans un exercice professionnel, il existe parfois des moments, ou des étapes, où le praticien est en proie au doute, se sent seul et s’interroge sur son quotidien. Il en arrive parfois même à perdre la flamme qui l’animait jusque-là… Et pourtant, il s’agit de rebondir et trouver des solutions pour aller de l’avant. C’est bien l’attitude adoptée par Marie-Pierre Aubry, praticienne exerçant en Côte-d’Or.
  • Dans un exercice professionnel, il existe parfois des années charnières. L’année 2013 aura été une de celles-là pour Gaëtan du Cosquer. En effet, ce praticien normand a transféré son exercice à Caen alors qu’il était précédemment installé dans une commune voisine, associé à deux confrères.
  • Février 2008-février 2010 : Claire Ogereau et son associée, Marie-Laure Langlois, fêtent leurs 2 ans d'association dans le cabinet qu'elles ont créé à Caen. Elles ont aujourd'hui une activité en pleine expansion dans un quartier dynamique en périphérie du centre-ville. Retour d'expérience sur ces 2 premières années d'exercice en commun.
  • Après quelques remplacements et sa thèse en poche, Sandrine Ribes avait à coeur de s'installer à Limoux dans l'Aude, sa ville natale. Entre la possibilité d'être seule ou de créer un cabinet, elle avait finalement choisi une troisième voie : celle de reprendre un cabinet où elle s'est associée dans le cadre d'une SCM. Elle avait l'association dont elle rêvait et qui la rassurait. À cette époque, elle était loin d'imaginer ce vers quoi son exercice professionnel la mènerait.
  • Forts du constat qu’il n’existait pas de cabinet consacré exclusivement à la chirurgie buccale et à l’implantologie dans la métropole nancéenne, Gorian Freminet et Maxime Vautrin ont créé une structure des plus complètes dans l’offre thérapeutique et l’approche du patient.
  • « On peut rater son mariage mais pas son association ! » Tels sont les propos tenus en souriant par Julien Jeandet interrogé sur son association avec Éric Biehler. Le premier est originaire de la Côte d’Azur, le second des Pyrénées-Atlantiques et tous deux se sont passionnés dès les premières années de leurs études pour la parodontologie et la chirurgie. C’est en 1997 que leur avenir commun a été scellé.
  • Les chemins d’une création réussie sont pavés de bonnes réflexions ! Réussir sa création de cabinet ne s’improvise pas. Olivier Laurent a su relever ce défi avec brio. Il s’est installé dans son nouveau cabinet à Allauch (Bouches-du-Rhône) dans un délai record : entre la signature du compromis et l’aménagement dans les nouveaux locaux, il s’est écoulé 3 mois, et pourtant toutes ses décisions ont été mûrement réfléchies. La preuve en est : le cabinet est en constant développement depuis 1 an et demi. Retour sur les secrets d’une création rondement menée !
  • Comme l’écrivait le dessinateur français Voutch dans la réplique qu’il donnait à un couple qui regardait l’océan, une coupe de champagne à la main : « On est bien. Mais la question reste : est-ce qu’on ne pourrait pas être mieux ? »C’est bien cette envie d’amélioration continue qui a poussé Solène Bertrand à créer en mai 2015 un nouveau cabinet, le troisième à son actif depuis ses études à Reims, au centre-ville d’Évreux. Cette praticienne nous présente son nouvel univers où les quatre dimensions du service sont réunies.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...