Recherche

Recherche documentaire

Rechercher
Sélectionner / Désélectionner tout

1467 résultat(s) Trier par date Trier par pertinence

  • Le suivi à long terme des contentions orthodontiques collées reste un défi pour les orthodontistes, parodontistes et omnipraticiens. Des mouvements dentaires décrits comme inexpliqués, aberrants, inattendus peuvent se produire en présence d’un fil de contention orthodontique intact. Ce phénomène...
  • Le bruxisme est une activité répétitive des muscles masticateurs, exercée durant l’éveil et/ou le sommeil, le plus souvent de manière non consciente et caractérisée par le serrement et le grincement des dents. Il touche 8 à 32 % de la population adulte (selon les études et les populations) et...
  • Aujourd’hui, l’implantologie fait partie de l’arsenal thérapeutique du praticien et s’intègre dans les plans de traitement globaux. L’implantologie a d’abord été utilisée pour traiter des patients édentés totaux pour lesquels les implants étaient positionnés avant tout dans l’os afin de...
  • L’améloblastome est une tumeur odontogène épithéliale bégnine mais agressive à croissance lente développée à partir des débris épithéliaux de Malassez. Il est relativement rare puisqu’il représenterait 1 % de tous les kystes et tumeurs des maxillaires [1] et 10 à 14 % des tumeurs...
  • L’extraction/réimplantation constitue aujourd’hui une vraie alternative aux thérapeutiques de réintervention endodontique lorsque celles-ci sont risquées ou contre-indiquées. Cette technique, qui a bénéficié des connaissances de la traumatologie dentaire, est peu invasive, plus rapide que la chirurgie endodontique et occasionne peu de suites post-opératoires. À l’image de l’endodontie en général, elle requiert rigueur et précision ainsi qu’un travail à quatre mains, en particulier pour préserver la santé des cellules parodontales. Trop longtemps ignorée, cette technique mérite de faire partie des alternatives thérapeutiques à proposer à nos patients.
  • Le ciment Mineral Trioxide Aggregate (MTA) est apparu à la fin des années 90 un peu comme un Ovni et rapidement comme un matériau potentiellement magique. Presque 25 ans après, ce matériau et ses dérivés ont révolutionné la pratique en réparation endodontique. Mais les différentes indications qui...
  • La prise en charge des cas complexes par gouttières nécessite une bonne connaissance des principes biomécaniques de la méthode afin de mettre en place les bons scénarios de traitement. La littérature n’est pas favorable et ne conclut pas à l’efficacité des traitements en technique Invisalign®, en...
  • Les dysmorphies dento-squelettiques correspondent aux anomalies de développement et de position des bases osseuses des maxillaires les unes par rapport aux autres ou par rapport au crâne. Ces bases osseuses soutiennent les arcades dentaires. Leur malposition entraîne un certain nombre de retentissements...
  • Les mouvements dentaires orthodontiques, lorsqu’ils sont conduits dans l’objectif d’une amélioration du contexte parodontal, facilitent le bon positionnement anatomique des dents dans leur couloir osseux. Ainsi, le traitement orthodontique contribue aux objectifs de base de la thérapeutique...
  • La péri-implantite est une affection fréquente, de traitement compliqué et mal codifié. Un débridement chirurgical est souvent pratiqué, parfois associé à un apport osseux. Plusieurs matériaux de greffe de membranes et quelques antibiotiques ont été tentés selon différentes combinaisons. Cette...
  • La parodontite de stade III/IV grade C, anciennement nommée parodontite agressive [1], localisée incisives/molaires ou généralisée, est à l’origine de destructions osseuses sévères et rapides chez de jeunes patients en bonne santé générale [2]. Sa prévalence n’est pas très élevée (entre 0,1...
  • Les maladies buccales touchent la moitié de la population mondiale (3,5 milliards de personnes). La maladie carieuse et la maladie parodontale concernent respectivement 2,3 milliards et 796 millions de personnes dans le monde. En France, les maladies carieuses et parodontales sont également très...
  • Aujourd’hui, la réalité augmentée n’est plus un rêve. Plus évoluée que la réalité virtuelle, cette innovation numérique permet une interaction réelle avec un objet fictif. Dans le domaine de la santé, son potentiel ne fait aucun doute. Et d’ores et déjà en odontologie, sa pertinence clinique est étudiée dans les domaines de la pédagogie et de l’implantologie clinique.
  • Nous avons expérimenté un nouveau concept de guide chirurgical en titane à appui osseux à doubles douilles pour implant zygomatique (IZ) permettant la mise en charge instantanée d’un bridge en zircone totalement anticipé avant la chirurgie. Le risque de mauvais positionnement du guide est limité grâce aux appuis osseux multiples. Les déviations d’axe sont principalement retrouvées au niveau des apex et sont de l’ordre de 0 à 1,5 mm par rapport à la planification. Le protocole chirurgical a été adapté aux particularités des implants zygomatiques et le design du bridge en zircone a été entièrement revu. Le guide chirurgical apporte plus de précision dans le placement des implants, sécurise et rend reproductible le geste chirurgical. Toutefois, cette technique n’est pas forcément accessible à tous et doit être réservée à des praticiens expérimentés.
  • La projection de la troisième molaire dans la fosse infra-temporale est une complication rare, souvent évoquée, peu rapportée. Elle est régulièrement décrite comme l’une des complications per-opératoires les plus graves lors de l’avulsion des dents de sagesse. Un délai de récupération entre la 3e et la 6e semaine est rapporté selon les auteurs et la technique.
  • « Il y a plus de 2 500 ans, les mythes grecs décrivaient déjà des robots-combattants, des arcs aux flèches intelligentes, des trépieds autonomes qui venaient vous servir du nectar ou de l’ambroisie. Ils mettaient même en scène des formes d’intelligence artificielle (IA) : des assistantes...
  • APPROCHE INNOVANTE GRÂCE AU FLUX NUMÉRIQUE
    La prise en charge de l’édentement total est actuellement bouleversée par la CFAO qui permet de proposer de nouvelles solutions thérapeutiques associées à 4 nouveaux flux de travail. Le flux prothétique sans références prothétiques préexistantes et le flux spécifique de prothèse immédiate sont détaillés dans cet article. Une synthèse originale est présentée récapitulant les quatre principaux flux de travail actuellement envisageables en PAC.
  • Si l’imagerie 2D reste le principal outil de diagnostic dans le domaine de l’implantologie orale, l’utilisation de l’imagerie 3D permet de visualiser l’anatomie cranio-faciale tridimensionnelle et de la mettre en correspondance avec l’objectif prothétique en créant un patient virtuel. La...
  • Les radiographies rétro-alvéolaires et panoramiques ainsi que le CBCT (Cone Beam Computed Tomography) sont des outils indispensables afin d’évaluer l’environnement direct d’une dent destinée à être extraite et remplacée par un implant. Ces examens sont complémentaires mais la précision des...
  • DÉMARCHE DIAGNOSTIQUE Interrogatoire Dans la plupart des cas, le patient ne consulte pas pour la présence d’une image radioclaire. Il s’agit d’une découverte fortuite radiologique faite le plus souvent par le chirurgien-dentiste traitant lors d’un examen panoramique de contrôle. Ces ostéolyses...