Clinic n° 02 du 01/02/2012

 

PRESSE INTERNATIONALE

L’ESSENTIEL

Antoine VASSALLO  

À l’origine, le transvissage des prothèses implantaires a été préféré au scellement car il simplifiait le démontage périodique des superstructures pour l’hygiène, les réparations et le resserrage des vis de piliers. Mais les orifices d’accès aux vis peuvent compromettre l’occlusion, la résistance de la céramique et l’esthétique. Les défenseurs des restaurations scellées, eux, avancent une liste d’avantages comme une esthétique et une occlusion améliorées, une...


Abonné, vous avez un compte ?




Mot de passe oublié ?

Abonné, vous n'avez pas de compte ?


Je crée un compte

Vous n'êtes pas abonné ?


Je m'abonne

Notre service client est à votre disposition au numéro : 01 84 18 10 56 ou bien directement par email : service-clients@editionscdp.fr