Quelques artifices d’empreinte en prothèse maxillo-faciale - Clinic n° 05 du 01/05/2012
 

Clinic n° 05 du 01/05/2012

 

PROTHÈSE MAXILLO-FACIALE

Georgy DEMURASHVILI*   Keyvan DAVARPANAH**   Roman KRASKA***   Michel POSTAIRE****  


*Assistant associé à l’université Paris Descartes
**Interne des Hôpitaux de Paris
***Ancien interne des Hôpitaux de Paris
****PU-PH Paris Descartes

La limitation de l’ouverture buccale des patients présentant des pertes de substance maxillo-faciale confronte le praticien à la nécessité de mettre en œuvre des techniques d’empreintes « originales ». Le propos de cet article est de montrer, par l’exemple de 2 cas cliniques, la nécessité en prothèse maxillofaciale de s’adapter aux difficultés techniques inhérentes à ces cas.

Abonné, vous avez un compte ?




Mot de passe oublié ?

Abonné, vous n'avez pas de compte ?


Je crée un compte

Vous n'êtes pas abonné ?


Je m'abonne

Notre service client est à votre disposition au numéro : 0 805 297 222 ou bien directement par email : service-clients@editionscdp.fr