Clinic n° 11 du 01/12/2014

 

Presse internationale

L’essentiel

Antoine Vassallo  

Parmi différents acides testés in vitro pour le mordançage de l’émail, c’est l’acide phosphorique qui a démontré la meilleure efficacité et les études de laboratoire ont, depuis le tout début des années 1980, conclu que l’application d’un acide phosphorique de 30 à 50 % pendant 60 secondes constituait le protocole adéquat pour un collage à un émail normal. Depuis, des durées d’application de l’acide plus brèves, des acides de plus faible concentration, un...


Abonné, vous avez un compte ?




Mot de passe oublié ?

Abonné, vous n'avez pas de compte ?


Je crée un compte

Vous n'êtes pas abonné ?


Je m'abonne

Notre service client est à votre disposition au numéro : 0 805 297 222 ou bien directement par email : service-clients@editionscdp.fr