Clinic n° 02 du 01/02/2021

Dentisterie

Restauratrice

Christian MOUSSALLY  

Unité de recherche biomatériaux innovants et interfaces (EA 44621). Université de Paris. Exercice libéral, Paris.

De ses débuts d’utilisation clinique en 1985 jusqu’en 2001, la CFAO dentaire était essentiellement destinée à la réalisation de restaurations partielles de type inlay/ onlay [1]. Même si, aujourd’hui, le champ d’application de l’empreinte optique s’est très largement étendu, c’est bien la dentisterie restauratrice qui a le plus bénéficié de cet outil pendant de nombreuses années [

Résumé

En dentisterie conservatrice, la réalisation de restaurations partielles par CFAO apporte de nombreux avantages. Les biomatériaux restaurateurs à notre disposition permettent de couvrir la totalité des indications d’inlays, d’onlays, d’overlays ou de table tops. Bien que les règles de préparation ne soient pas spécifiques à la CFAO, il y a cependant quelques points particuliers à respecter, liés au mode d’enregistrement des volumes bucco-dentaires ou au mode de fabrication des restaurations. Une chronologie optimisée des étapes cliniques permet d’assurer un flux de travail continu en adéquation avec les impératifs cliniques d’une dentisterie moderne.

Abonné, vous avez un compte ?




Mot de passe oublié ?

Abonné, vous n'avez pas de compte ?


Je crée un compte

Vous n'êtes pas abonné ?


Je m'abonne

Notre service client est à votre disposition au numéro : 01 84 18 10 56 ou bien directement par email : service-clients@editionscdp.fr

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...