Clinic n° 02 du 01/02/2021

Prothèse adjointe

Nicolas PITON  

Maîtrise Sciences biologiques et médicales. DU CFAO, CAD CAM/CFAO. Exercice libéral, Alès

L’intégration de l’empreinte optique en prothèse adjointe représente un défi global en dentisterie numérique. Elle nécessite de savoir scanner une arcade complète, ce qui suppose une certaine maîtrise et une expérience clinique solide de l’opérateur dans la manipulation du scanner intra-oral. De plus, elle requiert un esprit d’ouverture et d’apprentissage car l’opérateur part à l’assaut de la « zone d’inconforts algorithmiques » des programmes informatiques...


Résumé

L’empreinte optique en prothèse adjointe représente un défi global en dentisterie numérique et demande une expérience solide dans la manipulation du scanner intra-oral de la part de l’opérateur. Ce domaine de la dentisterie est en plein essor actuellement et les logiciels d’acquisition progressent afin de retrouver une qualité d’enregistrement équivalente à celle des empreintes traditionnelles. Son intégration dans la pratique quotidienne au sein du cabinet dentaire permet d’améliorer le confort du patient et du praticien lors de la prise d’empreinte et permet au laboratoire de pouvoir traiter sur un même fichier différentes disciplines prothétiques.

Abonné, vous avez un compte ?




Mot de passe oublié ?

Abonné, vous n'avez pas de compte ?


Je crée un compte

Vous n'êtes pas abonné ?


Je m'abonne

Notre service client est à votre disposition au numéro : 01 84 18 10 56 ou bien directement par email : service-clients@editionscdp.fr

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...