Clinic n° 12 du 01/12/2021

 

Chirurgie

Implantaire

Ahmed RABIEY*   Frédéric CHAMIEH**   Olivier FROMENTIN***  


*DUCICP, Université Paris.
**Exercice libéral exclusif, Chartres
***DUCCIA, DUAPIC, EFP, Université Paris.
****Exercice libéral exclusif, Chartres.
*****PU-PH, Responsable du DUCICP, Labo URB2i, Université de Paris, Hôpital Rothschild (AP-HP).

Les traitements dentaires à visée esthétique impliquent des modifications de l’architecture des dents présentes. Ces thérapeutiques prothétiques et parfois chirurgicales se révèlent parfois difficilement prédictibles quant à l’acceptation et la satisfaction finale du patient. Bien qu’elles soient soumises seulement à l’obligation de moyen comme en prothèse conventionnelle (Loi Kouchner 2002), ces traitements à vocation esthétique s’accompagnent parfois de grandes...


Résumé

L’utilisation des flux numériques constitués de l’ensemble des données numériques acquises lors de l’examen clinique initial (photographies, empreinte optique des arcades) et des examens complémentaires (radiographique et cinématique) permet de faciliter l’établissement du projet prothétique dans ses composantes esthétiques et fonctionnelles.

Au-delà de leur intérêt dans la communication avec le patient et le laboratoire de prothèse, la synthèse et le traitement pertinent de ces données numériques permettent d’optimiser la réalisation des étapes thérapeutiques. Le cas clinique présenté illustre l’intérêt des flux numériques de travail dans le cadre d’une réhabilitation implanto-prothétique dans le secteur antérieur au maxillaire.

Abonné, vous avez un compte ?




Mot de passe oublié ?

Abonné, vous n'avez pas de compte ?


Je crée un compte

Vous n'êtes pas abonné ?


Je m'abonne

Notre service client est à votre disposition au numéro : 0 805 297 222 ou bien directement par email : service-clients@editionscdp.fr