Les cahiers de prothèse n° 151 du 01/09/2010

synthèses

Éric Robbiani  

Pourquoi ?

De nombreuses études montrent des résultats favorables et prévisibles à long terme chez la plupart des patients traités avec des implants. Berglundh et al. en 2002 ont montré que environ 2,5 % des implants sont perdus avant et 2 à 3 % après mise en charge par une prothèse fixée sur une période de 5 ans. Ces pertes d’implants ne sont pas équitablement réparties et il semble qu’elles se concentrent chez certains patients. Selon Mengel et al....




Cette page est réservée aux membres du site

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?


Se créer un compte


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...