Les cahiers de prothèse n° 162 du 01/06/2013

synthèses

Éric Robbiani  

Pourquoi ?

Un édentement de classe I de Kennedy à la mandibule opposé à une prothèse complète maxillaire (PAC) est toujours une situation clinique difficile à résoudre. La solution de prothèse amovible partielle (PAP) ne permet de retrouver qu’une efficacité masticatoire limitée et est source d’inconfort pour le patient même si sa mise en œuvre est peu invasive. Les motifs principaux d’insatisfaction avec un stellite de classe I sont le manque de rétention et les...



Abonné, vous avez un compte ?




Mot de passe oublié ?

Abonné, vous n'avez pas de compte ?


Je crée un compte

Vous n'êtes pas abonné ?


Je m'abonne

Notre service client est à votre disposition au numéro : 01 84 18 10 56 ou bien directement par email : service-clients@editionscdp.fr

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...