Restauration prothétique amovible totale après chirurgie d'exérèse d'un carcinome basocellulaire - Cahiers de Prothèse n° 178 du 01/06/2017
 

Les cahiers de prothèse n° 178 du 01/06/2017

 

Plans de traitement

F. Destruhaut / F. Destruhaut / R. Esclassan / A. Hennequin / C. Darrouy / P. Pomar  

Une restauration prothétique amovible complète représente, dans un grand nombre de cas, un véritable défi thérapeutique pour le praticien qui doit surmonter les difficultés esthétiques et répondre aux impératifs fonctionnels, notamment en ce qui concerne la stabilisation et la rétention prothétique. Les difficultés sont accrues dans les contextes de cancérologie oro-faciale pour lesquels le praticien doit prendre en compte les spécificités locales et générales inhérentes à...


Résumé

Résumé

Les cancers de la lèvre, de la cavité orale et du pharynx se situent, chez l'homme, au 5e rang des cancers incidents masculins et, chez la femme, au 11e rang (rapport INCa, Situation du cancer en France en 2011). L'arsenal thérapeutique actuel associe souvent chirurgie d'exérèse carcinologique, radiothérapie et chimiothérapie. Dans ce contexte, lorsqu'une restauration prothétique endo-orale est envisagée, le praticien doit faire face à des difficultés cliniques qu'il faut savoir dépasser afin d'accéder à un résultat prothétique satisfaisant et pérenne.

Les objectifs de cet article sont, d'une part, de mettre en exergue l'importance du temps accordé à l'examen clinique, même dans un cas d'édentement total, et, d'autre part, de proposer des subtilités de conception afin de réaliser un traitement prothétique satisfaisant dans un contexte singulier de cancérologie oro-faciale.


Abonné, vous avez un compte ?




Mot de passe oublié ?

Abonné, vous n'avez pas de compte ?


Je crée un compte

Vous n'êtes pas abonné ?


Je m'abonne

Notre service client est à votre disposition au numéro : 0 805 297 222 ou bien directement par email : service-clients@editionscdp.fr