Les cahiers de prothèse n° 181 du 01/03/2018

Histoire contemporaine

P. BARON - E. DUSSOURT  

Un film récent (2017) d'Albert Dupontel, tiré du livre de Pierre Lemaître Au revoir là-haut, traite de l'histoire de deux rescapés de la Grande Guerre, dont l'un est défiguré par l'explosion d'un obus et qui cache sa blessure derrière différents masques. De 1918 à 1920, un certain nombre de masques ont été créés, afin de dissimuler les mutilations des grands blessés de la face, après une chirurgie réparatrice complexe mais qui peut laisser un aspect inesthétique. Le...


Résumé

Résumé

Anna Coleman Ladd est une sculptrice américaine qui, suivant l'exemple du sculpteur anglais Francis Derwent Wood, décide, au printemps 1918, de créer à Paris un atelier pour la confection de masques (Studio for portrait masks) pour aider les soldats défigurés ou « Gueules Cassées », à se réinsérer dans la vie sociale. Elle forme une équipe composée d'elle-même et de 3 sculpteurs, dont Jane Poupelet, et d'une aide pour la galvanolastie. L'atelier des masques fonctionne pendant 2 ans de 1918 à 1920.



Cette page est réservée aux membres du site

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?


Se créer un compte


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...