Les cahiers de prothèse n° 187 du 01/09/2019

Occlusion

DM. PESSON   KA. KOUAMÉ   KM. KOUAMÉ   AC. N'DINDIN   NY. KONATÉ   EHB. M'BODJ   KB. DJÉRÉDOU   KD. ASSI   B. GIUMELLI  

Le plan d'occlusion représente la surface virtuelle qui résulte de l'affrontement des faces occlusales des dents des arcades maxillaires et mandibulaires. C'est un facteur essentiel de l'équilibre occluso-fonctionnel, qui joue un rôle important dans la biomécanique et la physiologie de la manducation [1-3]. On le décrit dans les trois plans de l'espace ; dans le plan sagittal, la courbe...


Résumé

Résumé

Le but de cette étude est de déterminer l'existence ou non d'une relation entre l'inclinaison

sagittale des dents mandibulaires et la configuration de la courbe de Spee chez les sujets africains mélanodermes. Elle a consisté en une étude céphalométrique qui a porté sur 80 sujets en denture adulte. L'analyse corrélative effectuée montre que la faible profondeur de la courbe de Spee chez le sujet africain mélanoderme s'explique en partie par la faible inclinaison sagittale des dents cuspidées par rapport aux plans de référence mandibulaire et occlusal, avec une tendance à la verticalisation de ces dents. D'un point de vue pratique, l'intérêt de ce travail réside dans la possibilité de reconstruire la courbe de Spee en prenant en compte les inclinaisons sagittales moyennes des dents mandibulaires au cours du montage des dents prothétiques, l'orientation fonctionnelle des axes implantaires.


Abonné, vous avez un compte ?




Mot de passe oublié ?

Abonné, vous n'avez pas de compte ?


Je crée un compte

Vous n'êtes pas abonné ?


Je m'abonne

Notre service client est à votre disposition au numéro : 01 84 18 10 56 ou bien directement par email : service-clients@editionscdp.fr

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...