Titre de l'image

30/05/2022

LES MICROBIOTES DES PATIENTS ÉDENTÉS COMPLETS

Un certain nombre de micro-organismes a été identifié chez les patients édentés complets, appareillés ou non. L’édentement complet semble réduire la diversité des espèces bactériennes même si elles ne disparaissent pas complètement. La colonisation des muqueuses par les bactéries peut contribuer au développement de mucosite ou de péri-implantite chez les patients porteurs de prothèses complètes implanto-portées. Par Marie DESCLOS-THEVENIAU, Jérémie PERRIN, Patrick LIMBOUR, Martine BONNAURE-MALLET et Vincent MEURIC.

L’édentement complet a pour conséquence la disparition de nombreuses niches écologiques que constituent les surfaces dentaires, les fosses et sillons, mais également le sillon gingivo-dentaire/pseudo-poche ou les poches parodontales. Ainsi, seules les muqueuses restent accessibles et seules les bactéries ayant un tropisme pour ces surfaces épithéliales peuvent s’y développer. Parmi celles-ci se trouvent en grande majorité des lactobacilles, des staphylocoques et des streptocoques.

La principale infection dont souffrent les porteurs de prothèses dentaires est la stomatite. Malgré une étiologie multiple, la composante microbienne (ie. bactéries, champignons/levures, virus, protozoaires) est majoritairement impliquée dans cette pathologie. La levure Candida albicans est généralement considérée comme le principal agent étiologique même si c’est l’ensemble de la communauté microbienne, appelé microbiote, au sein du biofilm (interactions fongiques et bactériennes) qui a un pouvoir pathogène.

Plusieurs travaux ont isolé des bactéries directement de la surface des prothèses dentaires en utilisant des techniques de cultures. Les genres Streptococcus et Staphylococcus ont été principalement isolés. Ces méthodes de culture sont largement inadaptées et inefficaces pour isoler l’ensemble du microbiote. L’avènement du séquençage à haut débit a révolutionné notre compréhension des écosystèmes microbiens et celui-ci commence à être utilisé chez des patients édentés.

Bien souvent, c’est lors d’études du microbiote de patients dentés ou présentant une pathologie carieuse ou parodontale que le sujet édenté est étudié comme témoin, sans vraiment s’attarder sur ces résultats. De nouvelles données devraient apparaître dans les prochaines années grâce aux études menées dans le cadre de réhabilitation implanto-portée.

Dans cette revue de la littérature, nous intéressons à la composante bactérienne du microbiote chez les patients édentés complets, à son évolution comparée aux microbiotes de bouches dentées et à son implication clinique pour la réhabilitation prothétique conventionnelle et implanto-portée.

MICROBIOTES DES PATIENTS ÉDENTÉS COMPLETS

Réagir à l'actualité

Pseudo :


Suivez-nous



La lettre d'info

Recevez la lettre d'info
Je m'inscris

Pour visualisez la lettre d'info Cliquez ici