Titre de l'image

21/07/2021

Vaccination obligatoire pour les soignants et pass sanitaire étendu

Lors de son allocution du 12 juillet, Emmanuel Macron, a annoncé la vaccination obligatoire contre le Covid pour les soignants et le personnel des établissements de santé, les tests PCR payants à l’automne et l’extension du pass sanitaire.

Pour lutter contre la propagation du variant dit Delta du coronavirus, le président de la République Emmanuel Macron, a annoncé la vaccination obligatoire pour les soignants. « Dans un premier temps, pour les personnels soignants et non-soignants des hôpitaux, des cliniques, des maisons de retraite, des établissements pour personnes en situation de handicap, pour tous les professionnels ou bénévoles qui travaillent au contact des personnes âgées ou fragiles, y compris à domicile, la vaccination sera rendue obligatoire sans attendre », a-t-il détaillé. Ils auront jusqu’au 15 septembre pour se faire vacciner. « A partir du 15 septembre, des contrôles seront opérés et des sanctions seront prises », a prévenu le chef de l’État. « A partir du 15 septembre, si vous êtes soignant et que vous n'êtes pas vacciné, vous ne pourrez plus travailler et vous ne serez plus payé », a complété le ministre de la Santé, Olivier Véran, sur LCI.

A noter que le 7 juillet dernier, le ministre avait reçu les représentants des ordres et fédérations de professionnels de santé, y compris l’ordre des chirurgiens-dentistes. Ce dernier s’est « associé à tous les ordres des professions de santé dans une campagne d’incitation à la vaccination contre la Covid-19 de tous les professionnels de santé, du soin et de l'accompagnement » et s’est déclaré « favorable à la vaccination obligatoire de ces derniers ». Cette volonté s’est traduite par la signature d’une déclaration commune des acteurs du soin à l’issue de la réunion.

9 MILLIONS DE DOSES EN ATTENTE

Concernant le reste de la population, la question reste en suspens. « En fonction de l’évolution de la situation nous devrons sans doute nous poser la question de la vaccination obligatoire pour tous les Français. Mais je fais le choix de la confiance. Et j’appelle solennellement tous nos concitoyens non-vaccinés à aller se faire vacciner au plus vite », a incité Emmanuel Macron, rappelant que « 9 millions de doses n’ont pas encore été injectées et nos commandes continuent d’arriver ».

« Nous déploierons durant tout l’été la vaccination au plus près du terrain en travaillant étroitement avec nos médecins, nos pharmaciens mais aussi nos associations dont je veux saluer l’engagement, et nous irons vacciner celles et ceux qui sont aussi le plus loin des soins. Pour les collégiens, les lycéens, les étudiants, des campagnes de vaccination spécifiques seront déployées dans les établissements scolaires dès la rentrée », a-t-il détaillé.

Pour les personnes vaccinées en premier, en janvier et février, une campagne de rappels sera mise en place dès la rentrée. Les rendez-vous pourront être pris dès les premiers jours du mois de septembre. 

« Il n’y a pas d’inquiétude à avoir, mais malgré le vaccin, je vous demande à toutes et tous de continuer à être prudents et de continuer à respecter ces gestes-barrière contre le virus que vous connaissez bien désormais », a insisté Emmanuel Macron.

En complément de la vaccination, il a annoncé de nouvelles mesures pour freiner le virus, notamment la déclaration de l’état d’urgence sanitaire dès aujourd’hui en Conseil des ministres pour la Martinique et la Réunion, avec l’instauration d’un couvre-feu.  « Dès cette semaine, les contrôles aux frontières seront encore renforcés pour les ressortissants en provenance des pays à risque, avec un isolement contraint pour les voyageurs non-vaccinés », a-t-il ajouté. 

PASS SANITAIRE ÉTENDU DEPUIS LE 21 JUILLET

Par ailleurs, depuis le 21 juillet, le pass sanitaire est étendu aux lieux de loisirs et de culture. « Concrètement, pour tous nos compatriotes de plus de 12 ans, il faudra, pour accéder à un spectacle, un parc d’attraction, un concert ou un festival, avoir été vacciné ou présenter un test négatif récent. Ce pass est disponible sur l’application #TousAntiCovid. Mais chacun peut utiliser la version papier remise au moment de la vaccination », a précisé le président de la République. « A partir du début du mois d’août – et cela parce qu’il nous faut faire d’abord voter un texte de loi et le promulguer – le pass sanitaire s’appliquera dans les cafés, les restaurants, les centres commerciaux, ainsi que dans les hôpitaux, les maisons de retraites, les établissements médico-sociaux mais aussi dans les avions, trains et cars pour les longs trajets. Là encore, seuls les vaccinés et les personnes testées négatives pourront accéder à ces lieux, qu’ils soient d’ailleurs clients, usagers ou salariés », a-t-il indiqué. « En fonction de l’évaluation de la situation, nous nous poserons la question de l’extension du pass sanitaire à d’autres activités encore ».

TESTS PCR PAYANTS

Enfin, cet automne, les tests PCR seront rendus payants, sauf prescription médicale, « ceci afin d’encourager la vaccination plutôt que la multiplication des tests », a justifié Emmanuel Macron.

« Pour pouvoir faire tout cela, je convoquerai le Parlement en session extraordinaire à partir du 21 juillet pour l’examen d’un projet de loi qui déclinera ces décisions », a-t-il annoncé.

« Vous l’avez compris, la vaccination n’est pas tout de suite obligatoire pour tout le monde, mais nous allons étendre au maximum le pass sanitaire pour pousser le maximum d’entre vous à aller vous faire vacciner », a-t-il résumé.

Anne-Gaelle Moulun

Les dernières réactions

  • 18/07/2021 à 10:34
    bienbien
    alerter
    donc si j ai bien compris,meme les clients ne pourront plus faire leur courses sans montrer la preuve de leur vaccin.une pirouette de plus pour rendre le vaccin obligatoire.ce gros vilain et toute son équipe de gargouilles passent leur temps a nous la faire a l envers,privilégient les gens aisés,ceux pour qui l achat régulier d un pass sanitaire ne sera pas un soucis d ordre financier.comme d hab,il impose sa pensée unique ,a suivre obligatoirement sinon c est le fist-fucking assuré.
  • 23/07/2021 à 14:51
    Pauvre France
    alerter
    Sincèrement déçu d’une telle abolition du droit de disposer de son corp et de surcroît le gouvernement n’a rien gérer leur décisions prises bien trop tard du coup on ne travaille plus!mourrez de faim peuple français ou allez vous faire euthanasier même allergique même avec de l’asthme même au vu des personnes qui tombent foudroyer après une dose de leur vacccin tout ça parce que le gouvernement a réagi bien tard et doit disposer d’un surstock de vaccins donc à refourguer quand le stock sera vide du jour au lendemain il n’y aura plus de covid ..elle est triste et commence à être totalitaire cette france ..

Réagir à l'actualité

Pseudo :


Suivez-nous



La lettre d'info

Recevez la lettre d'info du
chirurgien-dentiste

Pour visualisez la lettre d'info cliquez ici