Recherche

Recherche documentaire

Rechercher
Sélectionner / Désélectionner tout

8 résultat(s) Trier par date Trier par pertinence

  • À l’heure de la préservation tissulaire, les restaurations partielles collées des types inlay, onlay et overlay ont une place de choix dans l’arsenal thérapeutique dont les praticiens disposent pour restaurer les dents non seulement pulpées mais également dépulpées. Moins mutilantes que les couronnes périphériques, elles épargnent les structures saines et facilitent les réinterventions futures. En présence de limites cavitaires intrasulculaires, une attention toute particulière est portée à la limite cervicale et une décision doit être prise : élongation coronaire et/ou remontée de marge cervicale ?
  • Le ciment Mineral Trioxide Aggregate (MTA) est apparu à la fin des années 90 un peu comme un Ovni et rapidement comme un matériau potentiellement magique. Presque 25 ans après, ce matériau et ses dérivés ont révolutionné la pratique en réparation endodontique. Mais les différentes indications qui...
  • « Le succès est l’échec de l’échec… » (Delphine Lamotte). Les restaurations postérieures (directes et indirectes) occupent une place importante de l’activité des omnipraticiens. Compte tenu de la quantité et du fait qu’aucune restauration n’est éternelle, il est normal d’être...
  • Thérapeutique courante de nos pratiques quotidiennes, le composite direct postérieur n'en reste pas moins un acte particulièrement exigeant. Chaque étape de la procédure regorge d'erreurs potentielles qu'il faudra contourner sous peine d'échecs à court ou moyen terme (sensibilité post-opératoire,...
  • Le composite direct postérieur permet une restauration biologique, esthétique et fonctionnelle de l’organe dentaire. L’étape du matriçage est cruciale pour obtenir un parfait ajustage cervical et récréer une surface proximale « physiologique » avec un point de contact puissant et correctement...
  • Bien que décrit comme le tissu le plus dur et minéralisé du corps humain, l’émail est fragile lorsqu’il n’est pas soutenu pas de la dentine. En effet, c’est la présence de la jonction amélo-dentinaire, véritable « amortisseur de contrainte », qui offre à la dent ses exceptionnelles...
  • Proposée en 1998 par Dietschi et Spreafico (Cervical Margin Relocation) [1] puis étayée en 2012 par Magne et Spreafico (Deep Margin Elevation) [2], la remontée de marge cervicale consiste à déplacer coronairement (par un apport de composite) une limite cervicale profonde afin notamment de permettre les...
  • Vous nous prouvez par votre fidélité combien vous appréciez Clinic. En 2018, nous ferons tout pour que la découverte de chaque numéro de Clinic soit un vrai plaisir, pour faciliter votre exercice, pour vous former et éveiller votre curiosité. Nous nous joignons aux auteurs, au comité scientifique, aux...