Chirurgie mini-invasive en parodontologie : minimum de décollement, maximum de bénéfice - Clinic n° 01 du 01/01/2016
 

Clinic n° 01 du 01/01/2016

 

CHIRURGIE

Maxime GHIGHI*   Alice GUYON**  


*Post-graduate européen
de parodontologie, Paris VII
Doctorant 3e année, Paris V
Pratique privée, parodontologie-implantologie,
Paris
**AHU chirurgie orale,
hôpital de la Pitié-Salpêtrière, Paris
Ancienne interne de l’AP-HP

La chirurgie mini-invasive a pour but de réduire l’accès chirurgical. Elle fait partie de la médecine en pratique courante, permettant d’améliorer le rétablissement des patients et les résultats esthétiques. Aujourd’hui, l’évolution des chirurgies parodontales s’inscrit dans cette démarche de réduction de la morbidité, mais les techniques mini-invasives restent encore trop peu utilisées alors qu’elles présentent, selon la littérature scientifique, un certain nombre d’intérêts. Quels sont ces techniques, leurs indications et leurs atouts ?

Abonné, vous avez un compte ?




Mot de passe oublié ?

Abonné, vous n'avez pas de compte ?


Je crée un compte

Vous n'êtes pas abonné ?


Je m'abonne

Notre service client est à votre disposition au numéro : 0 805 297 222 ou bien directement par email : service-clients@editionscdp.fr