Les cahiers de prothèse n° 149 du 01/03/2010

Prothèse fixée

Bertrand Baumann*   Béatrice Walter**  


*Interne en odontologie
**PU-PH, Unité fonctionnelle de prothèses
***Faculté de chirurgie dentaire de Strasbourg
1, place de l’Hôpital
67000 Strasbourg

Résumé

La zircone, matériau promis à un grand avenir et déjà couronné de nombreux succès, s’est imposée en odontologie pour pallier l’utilisation de l’armature métallique. Ses propriétés, découvertes progressivement au fur et à mesure de son utilisation, nous ont permis de repousser nos limites. L’évolution des procédés de fabrication grâce notamment à la CFAO ont rendu possible de nombreux défis : restaurations unitaires pour commencer, petits bridges et bridges complets par la suite et aujourd’hui bridges en extension.

Ce propos sera illustré au moyen de deux situations cliniques dans lesquelles la 35 a été extraite, 36 et 37 présentent de volumineuses restaurations à l’amalgame et 34 est saine. La solution implantaire n’est par ailleurs pas envisageable.

Dans un souci de conservation des tissus dentaires et de l’intégrité de 34, de préservation de la vitalité de 36 et 37, mais également pour répondre aux exigences fixées dans notre cahier des charges, la solution d’un bridge conventionnel sur des préparations coronaires périphériques a été écartée.

Notre réflexion nous a amené à faire le choix d’une restauration prothétique adhésive prenant appui sur des préparations coronaires partielles de 36 et 37 avec une extension proximale pour remplacer 35. Pour sa réalisation, l’armature zircone est parfaitement indiquée, compte tenu de ses excellentes propriétés mécaniques. Quant à la céramique de stratification, elle viendra assurer un joint céramique périphérique nécessaire pour l’assemblage par collage.

La concrétisation de l’objectif thérapeutique n’est que l’aboutissement de l’évolution des techniques de conception et fabrication des prothèses dentaires associée à l’amélioration constante des matériaux pour les construire et les assembler.

Summary

Replacing a mandibular premolar with partial anchorages’ all-ceramic bridge: advantages of CAD-CAM

Zirconium, a successful material in odontology, is taking over metal for the fabrication of framework. Its properties together with the developments of Design and Computer Aided Manufacturing have contributed to widen gradually the range of indications: single restorations, small and complete bridges, and now cantilever bridges.

This article sets out 2 clinicals situations in which 35 has been extracted, 36-37 are filled with 2 large amalgam alloys and 34 is intact. Implantology could not be considered.

In order to conserve the integrety of 34, the dental tissues and the vitality of 36-37, the solution of a conventional bridge with peripheral preparation has also been ruled out. Further considerations have instead led us to opt for an adhesive restoration with partial preparation for 36-37 and a mesial expansion for 35. For the framework fabrication, zirconium was chosen owing to his mechanical properties. Finally, ceramics stratification has been used to improve the bonding with an adesive composite. This therapeutic solution results from both the latest technical progress and materials’ improvements in prosthodontics.

Key words

alternative to implantology, cantilever bridge, Design and Computer Aided Manufacturing, single posterior edentulism.

Abonné, vous avez un compte ?




Mot de passe oublié ?

Abonné, vous n'avez pas de compte ?


Je crée un compte

Vous n'êtes pas abonné ?


Je m'abonne

Notre service client est à votre disposition au numéro : 01 84 18 10 56 ou bien directement par email : service-clients@editionscdp.fr

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...