Les cahiers de prothèse n° 187 du 01/09/2019

Prothèses et recherche

M.-J. CRENN / M. FABAS / V. JARDEL  

En odontologie, comme dans plusieurs autres disciplines médicales, les alliages de cobalt-chrome (Co-Cr) sont largement utilisés pour la réalisation de dispositifs médicaux. Depuis les années 1970, ce sont les alliages les plus employés pour la réalisation de dispositifs prothétiques, comme la fabrication de châssis métalliques en prothèse amovible ou encore la confection d'infrastructures métalliques en prothèse fixée ainsi qu'en prothèse supra-implantaire [

Résumé

Résumé

Dans le domaine prothétique en odontologie, que ce soit en prothèse amovible, en prothèse fixée ou en prothèse supra-implantaire, les alliages de Cobalt-Chrome sont encore largement utilisés. Jusqu'à présent, ces alliages étaient mis en forme par coulée ou par usinage. Cependant, l'introduction des méthodes additives a révolutionné ce domaine. Le procédé SLM (microfusion laser sur lit de poudre) permet ainsi d'obtenir des prothèses en diminuant le temps de fabrication et la perte de matière. Néanmoins, ce procédé modifie les propriétés intrinsèques des pièces prothétiques, ceci entraînant des répercussions en termes de comportement mécanique, chimique et biologique. Le but de ce travail est de synthétiser les connaissances accessibles depuis les 10 dernières années par l'analyse de la littérature afin d'évaluer l'influence du procédé SLM sur les pièces en Co-Cr obtenues.


Abonné, vous avez un compte ?




Mot de passe oublié ?

Abonné, vous n'avez pas de compte ?


Je crée un compte

Vous n'êtes pas abonné ?


Je m'abonne

Notre service client est à votre disposition au numéro : 01 84 18 10 56 ou bien directement par email : service-clients@editionscdp.fr

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...