De nouveau derrière le comptoir
 

Clinic n° 11 du 01/11/2019

 

MÉDICAMENTS

Actu

Le paracétamol, l'ibuprofène et l'aspirine pourraient repartir derrière les comptoirs des pharmacies. L'ANSM souhaite que ces médicaments disponibles sans ordonnance ne soient plus présentés en accès libre dans les pharmacies dès janvier prochain. Le but est de renforcer le rôle de conseil du pharmacien pour ces médicaments qui, lorsqu'ils sont mal utilisés, peuvent avoir des conséquences graves.

En effet, le paracétamol peut entraîner des lésions graves du foie dans...


Le paracétamol, l'ibuprofène et l'aspirine pourraient repartir derrière les comptoirs des pharmacies. L'ANSM souhaite que ces médicaments disponibles sans ordonnance ne soient plus présentés en accès libre dans les pharmacies dès janvier prochain. Le but est de renforcer le rôle de conseil du pharmacien pour ces médicaments qui, lorsqu'ils sont mal utilisés, peuvent avoir des conséquences graves.

En effet, le paracétamol peut entraîner des lésions graves du foie dans certains cas de surdosage, pouvant conduire à des greffes du foie (1re cause de greffe hépatique d'origine médicamenteuse en France). Les AINS sont notamment susceptibles d'être à l'origine de complications rénales, de complications infectieuses graves et sont toxiques pour le fœtus en cas d'exposition à partir du début du 6e mois de grossesse (au-delà de 24 semaines d'aménorrhée).