Clinic n° 12 du 01/12/2021

 

Chirurgie

Implantaire

Maryline TROUILLON*   Thibault DROUHET**  


*DUCICP, Université de Paris.
**Exercice libéral, Suresnes.
***AHU Pitié Salpêtrière Charles-Foix, DUCICP, Université de Paris, Hôpital Rothschild (AP-HP).
****Exercice libéral, Paris.

La réhabilitation implanto-prothétique des secteurs maxillaires postérieurs nécessite une gestion tissulaire propre à cette région. En effet, la pneumatisation par le sinus maxillaire et la résorption post-extractionnelle entraînent une réduction du volume de la crête osseuse sous-sinusienne. Il existe aujourd’hui de nombreuses techniques d’augmentation osseuse (élévation du plancher sinusien par voie crestale ou latérale, régénération osseuse guidée, greffe...


Résumé

À partir d’un cas clinique d’édentement postérieur maxillaire de classe II de Kennedy, cet article propose une synthèse des critères de choix concernant les techniques de reconstruction osseuse et d’aménagement muqueux péri-implantaire assurant le succès ainsi que la pérennité du traitement implanto-prothétique.

Abonné, vous avez un compte ?




Mot de passe oublié ?

Abonné, vous n'avez pas de compte ?


Je crée un compte

Vous n'êtes pas abonné ?


Je m'abonne

Notre service client est à votre disposition au numéro : 0 805 297 222 ou bien directement par email : service-clients@editionscdp.fr