Implant n° 1 du 01/02/2015

REVUE DE PRESSE

Recherche

Thierry Neimann  

Les auteurs partent du principe que les informations sur la flore bactérienne dans les zones de péri-implantite sont limitées. Ils émettent l’hypothèse que ni le sexe, ni un passé de parodontite ou de tabagisme n’influence le microbiote au niveau des implants.

Des échantillons microbiologiques de référence ont été recueillis sur un implant de chacun des 166 participants ayant une péri-implantite et de 47 personnes saines puis ils ont été analysés par hybridation de...


Abonné, vous avez un compte ?




Mot de passe oublié ?

Abonné, vous n'avez pas de compte ?


Je crée un compte

Vous n'êtes pas abonné ?


Je m'abonne

Notre service client est à votre disposition au numéro : 01 84 18 10 56 ou bien directement par email : service-clients@editionscdp.fr

Articles de la même rubrique d'un même numéro

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...