Implant n° 1 du 01/02/2015

REVUE DE PRESSE

Chirurgie

Sébastien Molko  

Le but de cette étude était d’évaluer la stabilité de l’os péri-implantaire après épaississement gingival avec une membrane allogénique.

Quatre-vingt-dix-sept implants de 4,1 mm de diamètre (Straumann) ont été évalués chez 97 patients. Selon l’épaisseur gingivale au sommet de la crête, les patients ont été répartis en 3 groupes : T1 (fine, épaisseur de gencive



Cette page est réservée aux membres du site

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?


Se créer un compte


Articles de la même rubrique d'un même numéro

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...